Affaire du détenu mineur torturé : Situation de plus en plus difficile pour le gardien de prison de Ziguinchor

Le surveillant de prison de Ziguinchor Mbèye Mor Diouf risque deux ans de prison ferme.

Mbèye Mor Diouf surveillant à la Maison d’arrêt et de correction de Ziguinchor placé sous mandat de dépôt pour avoir torturé un détenu mineur a été jugé hier devant le tribunal de Ziguinchor.

Le procureur, dans son réquisitoire, a demandé au juge de le condamner à deux ans de prison ferme, rapporte Libération. Le surveillant de prison sera édifié sur son sort le 20 février prochain, date du délibéré.

Rappel des faits : le surveillant de prison s’est senti offensé par le regard (furtif) que lui a jeté le prisonnier mineur. C’est ainsi qu’il a demandé à Mané de sortir de sa cellule et de le suivre au poste de garde.

A leur arrivée, le surveillant de prison a demandé au détenu mineur de se mettre à genou. Position que ce dernier a gardé de 19 h à 21 h. Fatigué, le détenu lui a dit qu’il ne pouvait plus tenir. Le surveillant a introduit une barre de fer entre les jambes du détenu pour l’empêcher de bouger.

Il finira par lui verser de l’eau froide avant de le rouer de coups à l’aide d’un tuyau. Des secours seront portés au détenu qui criait dans tous les sens. Grâce à l’intervention des autorités, Mané sera libéré et soigné avant de retourner dans sa cellule.

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.