Attaque au cocktail molotov à Dakar : deux corps calcinés à l’hôpital Dalal Jamm mais pas de bléssé

La tristesse est palpable à l’hôpital Dalal Jamm, où deux corps calcinés ont été amenés ce mercredi, victimes d’une attaque au cocktail Molotov dans la banlieue de Dakar à Yarakh. L’équipe de PressAfrik a visité les lieux pour constater de visu le déroulement tragique des événements. L’unité sanitaire, située dans le quartier de Guédiawaye, a vu l’arrivée de ces deux corps dont l’un est identifié comme étant celui d’une femme. L’autre corps est encore en attente de l’identification de sexe par les médecins légistes.

 

Un sapeur-pompier, qui a parlé à l’ équipe sur place, a confirmé que les victimes étaient une femme et un enfant. Cependant, il a également mentionné qu’aucune autre victime blessée de l’incident n’a été rapportée. L’attaque s’est produite sur un bus de la ligne 65 AFTU, et jusqu’à présent, les auteurs de cet acte barbare n’ont pas été identifiés.

L’attaque du bus a eu lieu mardi après-midi, lorsque des individus non identifiés ont lancé un cocktail molotov. L’incident a été rapidement qualifié d’attentat terroriste par le ministre de l’Intérieur qui s’est rendu sur les lieux peu après. Il a promis que tous les efforts seraient déployés pour traquer et traduire en justice les auteurs de cet acte dévastateur.

Le parti politique Pastef, qui se trouve au cœur des accusations, a réagi en condamnant cet acte de violence inqualifiable. Le parti a dénoncé ce qu’il a qualifié d'”acte criminel et cruel” contre des citoyens sénégalais. Il a également demandé au gouvernement d’ouvrir une enquête afin de faire la lumière sur les circonstances de l’attaque et de traduire les responsables en justice.

Senegaldirect avec pressafrik

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.