Ballon d’Or: De grosses surprises à prévoir ?

Alors que Lionel Messi, après la Copa América remportée par l’Argentine, fait figure de favori pour le Ballon d’Or 2021, Cristiano Ronaldo ne devrait pas être un concurrent sérieux à « La Pulga ». Les autres prétendants pourraient être des joueurs bien moins populaires.
L’Euro et la Copa América ont rendu leur verdict le week-end dernier et, en attendant la reprise des championnats, les passionnés de ballon rond ont relancé un débat sans fin: qui sera le Ballon d’Or France Football cette année ? Lionel Messi ayant soulevé sa toute première Copa avec l’Argentine, après avoir inscrit 4 buts (et donné 5 passes décisives), il est déjà le grand favori pour l’édition 2021. Le verdict sera connu au mois de décembre.

Le journal L’Equipe fait un point sur les prétendants à la distinction individuelle suprême, en s’appuyant surtout sur le palmarès des joueurs. Jorginho est ainsi présenté comme l’autre favori et pour cause, le milieu de terrain a remporté la Ligue des champions avec Chelsea et l’Euro avec la sélection italienne. Aussi étincelant soit-il, le meneur de jeu reculé n’a marqué aucun but ni donné de passe décisive durant le parcours des Azzurri. Il a peu de chance de gagner.
Ronaldo, c’est non ?
Le quotidien sportif tranche ensuite dans le vif, puisqu’il estime que Cristiano Ronaldo, meilleur buteur de l’Euro (mais aussi Capocannoniere de Serie A), n’est pas dans la course. Le grand rival de « La Pulga » fait partie des joueurs qui ont seulement « de maigres espoirs » de remporter le BO comme Neymar, Robert Lewandowski, Kevin De Bruyne, mais aussi N’Golo Kanté, qui était dans la discussion avant le parcours décevant de l’équipe de France à l’Euro…

L’article de L’Equipe sur le Ballon d’Or met ainsi en avant d’autres joueurs. On retrouve évidemment Kylian Mbappé, un prodige qui a empilé les buts avec le PSG mais qui est resté muet avec les Bleus. Puis Harry Kane (27 ans), qui aurait été placé parmi les favoris si l’Angleterre avait été sacrée. Plus étonnant, par contre, Mason Mount, certes vainqueur de la LDC et finaliste de l’Euro, ainsi que Lautaro Martinez, champion d’Italie et d’Amsud, sont cités. Ils ne finiront probablement pas dans le top 10…

Messi vers un back-to-back…
Si le palmarès des joueurs a historiquement beaucoup d’importance dans le vote du Ballon d’Or, ce n’est plus vraiment le cas aujourd’hui. Le trophée individuel a perdu de sa superbe quand il a fusionné en 2010 avec le titre de Joueur Fifa de l’année. Le prestige du Ballon d’Or venait principalement de son scrutin: un petit comité de journalistes européens. Il s’est soudainement ouvert aux sélectionneurs et capitaines nationaux du monde entier…

France Football a remis la main sur l’organisation de son Ballon d’Or en 2016, mais en le dénaturant une nouvelle fois. Des journalistes du monde entier sont désormais sollicités pour élire le meilleur joueur de l’année et Messi et Ronaldo sont souvent privilégiés. Pour preuve, en 2019, en prenant seulement en compte le choix des journalistes européens, Virgil van Dijk aurait largement devancé le génie argentin. Il reste le dernier lauréat, le Ballon d’Or 2020 ayant été annulé.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici