Conclusion d’Autopsie à Pikine : Nd. M. Nd n’a Pas Été Victime de Vi0l mais d’Étranglement

L’autopsie de la dépouille de Nd. M. Nd, découverte dans sa chambre à Pikine entre le 30 et 31 décembre 2023, a révélé des détails cruciaux sur les circonstances de sa mort. Selon le rapport médico-légal, il n’y a eu aucune trace de violence sexuelle ou de viol. Les conclusions du médecin légiste, reprises par le journal Les Echos, indiquent clairement qu’aucun indice de conjonction sexuelle n’a été trouvé sur le corps de la défunte.

Le rapport exclut également la présence de traces de sperme, confirmant ainsi que Nd. M. Nd. n’a pas été violée. Cependant, l’enquête a pris une tournure dramatique lorsque l’autopsie a révélé que la cause de la mort était une asphyxie mécanique due à une strangulation. Un foulard taché de sang, trouvé dans la chambre du suspect, est identifié comme l’outil utilisé pour étrangler la victime.

Des investigations supplémentaires, menées par la Division des investigations criminelles (Dic), ont mis en lumière une relation sentimentale entre la victime et son présumé meurtrier. Cette conclusion est basée sur l’analyse des messages écrits et audio échangés entre la défunte, épouse d’un émigré, et le suspect. Il est à noter que les messages ont été effacés du téléphone du suspect, renforçant les soupçons à son égard.

La mort de Nd. M. Nd est donc attribuée à une « asphyxie mécanique due à une strangulation au lien congestion des viscères », un terme médical désignant une mort par asphyxie provoquée par la pression exercée par le foulard enroulé et serré autour de son cou. Cette forme d’asphyxie est plus rapide que la suffocation simple et indique un acte de violence délibéré.

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.