Ultimate magazine theme for WordPress.

Covid-19 : l’Espagne décrète l’état d’urgence sanitaire et instaure un couvre-feu



L’explosion des cas de Covid-19 contraint le gouvernement espagnol à prendre de nouvelles mesures. Pedro Sanchez a annoncé, dimanche 25 octobre, l’instauration d’un état d’urgence sanitaire jusqu’en mai 2021, ainsi qu’un couvre-feu de 23 heures à 6 heures sur tout le pays, excepté les îles Canaries. Le Premier ministre espagnol évoque une « situation extrême » dans un pays où près de 35 000 personnes ont succombé au coronavirus.

Comme plusieurs autres pays européens confrontés à la deuxième vague de Covid-19, l’Espagne se mobilise. Le Premier ministre, Pedro Sanchez, s’est adressé à la population dans une allocution télévisée, dimanche 25 octobre, après un Conseil des ministres extraordinaire. Le gouvernement réagit face à la dégradation de la situation sanitaire cet automne.

L’« état d’alerte », nom donné en Espagne à l’état d’urgence sanitaire, est instauré avec effet immédiat. Selon la Constitution, celui-ci aura une durée initiale de 15 jours. Mais le gouvernement voit plus loin. Pedro Sanchez demandera aux députés de « le prolonger jusqu’à début mai ». La date du 9 mai 2021 est avancée. Le Premier ministre ne devrait pas être contredit, puisqu’une majorité des députés sont favorables à cette prolongation.

« La situation que nous traversons est extrême »

Cet état d’urgence sanitaire, qui doit durer plus de six mois, n’est pas la seule mesure importante annoncée. Est aussi instauré un couvre-feu nocture sur tout le pays, hormis l’archipel des îles Canaries, peu touché par le Covid-19. En principe, les Espagnols ne pourront pas sortir de chez eux entre 23 heures et 6 heures. Mais Pedro Sanchez accorde aux 17 régions la possibilité d’avancer ou de retarder d’une heure le début et la fin de ce couvre-feu, en fonction des caractéristiques locales.

L’Espagne, qui déplore près 35 000 décès dus au coronavirus, est devenu mercredi 21 octobre le premier pays de l’Union européenne à compter plus d’un millions de cas de Covid-19. Deux jours plus tard, le Premier ministre avançait même plus de trois millions de cas dans le pays depuis que le virus y a fait son apparition. « La situation que nous traversons est extrême », a déclaré Pedro Sanchez dimanche.
Pedro Sanchez veut éviter « à tout prix » un reconfinement total

L’état d’alerte appliqué désormais sur presque tout le territoitre est « l’outil le plus efficace pour infléchir la courbe des contagions », a poursuivi le chef du gouvernement, après un Conseil des ministres qui a duré plus de deux heures. L’état d’alerte permettra notamment d’empêcher que des tribunaux puissent à nouveau contrer des mesures de restriction des libertés, comme le couvre-feu.

Les personnes allant travailler ou ayant besoin de soins ou de médicaments pourront se déplacer entre 23 heures et 6 heures. Pedro Sanchez espère pouvoir lever l’état d’alerte et le couvre-feu le plus tôt possible. Appelant au soutien de tous les partis politiques, il invite ses concitoyens à la plus grande prudence. « Restons chez nous autant que possible. Plus nous restons à la maison, plus nous sommes protégés et plus les autres le sont », a-t-il martelé. L’objectif est aussi d’éviter « à tout prix » un reconfinement strict et total, comme au printemps.

avec Rfi

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.