Senegal Direct | Actualité au Sénégal – Actualité Sénégalaise

Covid-19: « Tous les vaccins disponibles au Sénégal peuvent être administrés aux femmes enceintes » (Professeur Aziz Diouf Gynécologue, Obstétricien)

0

Le gynécologue obstétricien de l’hôpital de Pikine, Professeur Abdou Aziz Diouf, par le canal du communiqué du ministère de la Santé, a adressé un mot ce Jeudi 12 août à la communauté. Un message relatif aux risques qu’encourent les femmes enceintes non vaccinées et les facteurs qui provoquent les cas graves, mais aussi les décès.

« La femme enceinte est exposée à un risque accru d’une infection par le coronavirus. Cette virulence est beaucoup plus marquée lorsque la femme est au troisième trimestre de la grossesse », a déclaré le professeur Diouf.

Pour rappel, le centre hospitalier de Pikine et l’hôpital Youssou Mbargane de Rufisque ont enregistrés au cours de cette troisième vague, 19 cas de covid de femmes enceintes et 2 femmes allaitantes. Leur âge moyen était de 30 ans et 6 d’entre elles étaient considérées comme cas graves avec une atteinte pulmonaire supérieure à 75%. Les formes graves étaient de 30%. Parmi ces cas graves, il a également été noté 4 décès.
En définitive, force est de constater que le variant Delta n’épargne pas les femmes enceintes.

Concernant les manifestations cliniques de la maladie chez la femme enceinte, le professeur Diouf nous renseigne que plusieurs études ont montré depuis le début de la pandémie que les femmes enceintes infectées par la Covid-19 sont susceptibles d’être admises en soins intensifs, ce qui nécessite une ventilation invasive.

D’autres pathologies dont la grossesse peuvent masquer la Covid-19. Ainsi, il suggère au personnel de soin d’être à l’affût dans la recherche de la Covid-19 devant certaines complications obstétricales telles que l’hypertension artérielle associée à la grossesse, les menaces d’accouchement prématuré ou les pertes foetales.

« Les risques encourues par la mère et son enfant »

Des études de grande valeur ont montré un risque accru d’avortement, d’accouchement prématuré ou de césarienne représentant plus de 40% des cas les plus compliqués. C’est l’occasion pour le professeur Diouf de revenir sur les facteurs qui aggravent le cas des femmes enceintes atteintes de Covid-19. L’obésité, l’hypertension artérielle, le diabète et l’asthme en résumé, sont des pathologies fréquemment rencontrées et sont à l’origine de la gravité des cas.

« Nous avons également noté des morts foetales chez des patientes qui ont montré des signes d’un état grippal dans les jours qui ont précédé la perte du foetus », souligne-t-il.

Compte tenu de la virulence de ce variant Delta, particulièrement chez la femme enceinte et du risque de morbidité et de mortalité maternelle lié à la Covid-19, le ministère de la Santé et l’Association des Gynécologues Obstétriciens recommande par la voix du professeur Diouf la vaccination chez les femmes enceintes à tout âge de procréer, les femmes allaitantes et celles désireuses de grossesse.

Pour terminer le professeur Diouf affirme que les bénéfices de la vaccination sont nettement supérieurs chez la femme enceinte par rapport à celle en parfait état de santé non vaccinée. Ainsi la vaccination des femmes enceintes réduit la morbidité et la morbidité foetale due aux accouchements prématurés. « Tous les vaccins disponibles actuellement au Sénégal peuvent être administrés », rassure-t-il à la fin de son discours

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.