Débat sur la contestation électorale au Sénégal : Le PDS répond à l’UMS concernant les poursuites contre les magistrats

Le Parti Démocratique Sénégalais (PDS) répond fermement à l’Union des Magistrats Sénégalais (UMS) et affirme sa détermination à poursuivre son projet de traduire en justice les deux magistrats du Conseil Constitutionnel devant la Commission d’enquête parlementaire. Cette réplique survient après que l’UMS ait exprimé son opposition à l’intention du PDS de porter plainte contre les magistrats du Conseil Constitutionnel.

Pour le PDS, il est essentiel de clarifier la distinction entre les membres du Conseil Constitutionnel et les magistrats des Cours et Tribunaux du Sénégal. Selon la formation libérale, les membres du Conseil Constitutionnel ne font pas partie de l’appareil judiciaire traditionnel du pays. Par conséquent, le PDS soutient que les actions menées à leur encontre ne sont pas liées à une ingérence dans l’indépendance du pouvoir judiciaire.

La tension entre le PDS et l’UMS a émergé à la suite de l’annonce du PDS de son intention de porter plainte contre les magistrats du Conseil Constitutionnel.

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.