Dubaï Porta Potty : Mame Mactar Gueye Apporte De Nouveaux éléments D’information

Single Post
Scandale Dubaï Porta Potty
L’audience de Mame Mactar Gueye avec le président Macky Sall a été le sujet du point de presse organisé par l’Ong islamique Jamra ce jeudi 12 mai. En effet, son secrétaire général en la personne de Mame Mactar Guèye s’est entretenu avec le Chef de l’Etat, le lundi 09 mai, au sujet du scandale Dubaï Porta Potty. Une audience de deux heures qui selon Mame Mactar Gueye commence à porter ses fruits.

 D’emblée, il a tenu à éclaircir les raisons de sa visite au palais de la République car « étant fait dans un contexte électoral ». « Il faut savoir que Jamra aura bientôt 40ans d’existence et ne dépend d’aucun régime » explique Mame Mactar Gueye. Il en veut pour exemple les nombreux combats que son organisation a menés depuis son existence tels que « l’affaire des sachets d’alcool vendu aux enfants, le tourisme sexuel, le sujet sur les homosexuels » entre autres. 

 Revenant sur le sujet, Mame Mactar s’est dit satisfait de sa rencontre avec le président Sall. Pour preuve, Jamra a fait savoir que « dès le lendemain de l’audience, 12 compatriotes ont été localisés. Ces derniers ont déclaré vouloir rentrer au pays parce que subissant des maltraitances. ». Mame Mactar Gueye va plus loin en disant que ces Sénégalais sont considérés comme des esclaves tout en affirmant qu’il détient des preuves de ce qu’il avance. « Ce sont des jeunes Sénégalais qui sont partis pour gagner de l’argent à la sueur de leur front et qui ont été piégé. Je ne parle pas de ces 43 Sénégalais de la liste de Makossi qui ont consenti à faire ces actes » précise Mame Mactar Gueye. Ces mêmes personnes qu’il considère comme étant de « fausses victimes ».

Jamra a par ailleurs réaffirmé sa disponibilité à travailler avec l’Etat du Sénégal pour aider ces citoyens sénégalais à rentrer au bercail. La liste établie par l’ONG « sera remise à l’Etat du Sénégal pour que des mesures soient prises le plus rapidement possible », renseigne-t-il. Mame Mactar Gueye a terminé par sensibiliser les jeunes filles et garçons « de faire attention aux propositions qui leur sont faites surtout quand il s’agit de quitter le pays ». Parce que pour lui, le scandale de Dubaï Porta Potty est pire que le trafic de migrants qui s’opérait en Libye.
vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.