Escroquerie, Coups Et Blessures Volontaires : Elle Traîne En Justice Son Mari Qui A L'âge De Son Fils Cadet Et Lui Réclame 6 Millions Fcfa

Escroquerie, coups et blessures volontaires : Elle traîne en justice son mari qui a l’âge de son fils cadet et lui réclame 6 millions FCFA

La barre du tribunal des flagrants délits de Mbour était le théâtre d’une scène de ménage. En effet, S. Sène et son ex-époux Kh. Gueye sont venus solder leurs comptes au tribunal. La dame de 52 ans reproche à son ex-mari de 27 ans, les délits d’escroquerie portant sur un véhicule acheté le 14 mai 2021. Même si le prévenu a contesté avec énergie les faits, la plaignante réclame la somme de 6 millions de francs CFA en guise de dédommagement. 

 

Kh. Gueye, un homme costaud et bien bâti, était le tapissier de S. Sène. Puis une histoire d’amour que la femme aura cherchée, selon les explications du prévenu naîtra entre les deux. Les tourtereaux décident de s’unir. Le couple vivait de bons moments. Jusqu’au jour où la dame décide d’acheter une voiture à son fils. Après l’achat de la voiture qui a coûté 3.200.000 FCFA, les disputes se sont installées très vite dans leur quotidien. Après un an de mariage, ils divorceront le 23 mai dernier.

 

En effet, S. Sène avait acheté une voiture pour son fils qui a l’âge de son mari. L’acte de vente devant être établi au moment de l’achat, la dame n’avait pas sur elle sa pièce d’identité. Elle convient avec le concessionnaire de mettre le nom de son mari sur les papiers de la vente. La voiture sera mise à la disposition du mari. Ce qui va installer un malaise au sein de la famille.

 

Ainsi, le jour où les enfants de S. Sène découvrent que les papiers du véhicule portaient le nom de leur jeune beau-père, la quiétude a quitté le domicile des Gueye. Les enfants finiront par quitter le domicile douillet de leur maman la laissant seule avec son mari. Les problèmes surviennent de jours en jours et le couple bat de l’aile. Kh. Gueye finira par vendre la voiture. Ce qui met en grogne sa femme qui en plus de l’escroquerie, accuse son mari de l’avoir battue, lui occasionnant une ITT de 10 jours.

 

Des faits contestés par le comparant. Né en 1995, Kh. Gueye renseigne que sa femme, S. Sène avait acheté la voiture pour lui. Mieux encore que c’est elle qui lui a suggéré de la vendre à 2.650.000 Fcfa.

 

Le représentant du ministère public a requis 1 an d’emprisonnement ferme contre Kh. Gueye. Pour le procureur, Kh. Gueye a bel et bien orchestré les faits qu’on lui reproche.

 

L’avocat de la partie civile, Me Deh après avoir rappelé le regard pesant de la société sur ce couple, a avancé que le mari avait trop abusé des largesses de sa femme. Il a demandé des dommages de 6 millions FCFA.

 

Me Kane, avocat de la défense s’est demandé :  »Pour qui Sophie Sène avait-elle acheté le véhicule ? Pour son jeune fils ou son jeune mari ? ».

Selon lui, même si l’amour n’a pas d’âge, son client n’a pas usé de manières frauduleuses pour escroquer qui que ce soit. 

 

 »Disons que S. Sène a trouvé l’amour dans les jeunes bras d’un mari, qui a l’âge de son fils. Au moment où cet amour grandissait, elle a perdu ses enfants. Et c’est parce qu’elle a voulu récupérer ses enfants qu’elle a cousu cette histoire de fil blanc car mon client n’a escroqué personne », a défendu Me Kane.

Ainsi, pour la robe noire, S. Sène dit tout sauf la vérité.

 

L’affaire mise en délibéré, le jugement sera rendu mardi prochain.

 

  

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.