Ultimate magazine theme for WordPress.

Explosion de la pirogue de migrants: 4 rescapés reviennent sur le film de la tragédie

M. Dièye, Habib Mbaye, Fallou Samb et Badara Dione font partie des rescapé qui ont survécu à l’explosion d’une pirogue destinée à l’émigration clandestine qui a explosé ce week end au large de Mbour. Ils se sont confiés au journal l’Observateur. Ils sont revenus avec des détailles précis sur cet évènement malheureux auquel ils ont survécu.

« Je me trouvais effectivement dans la pirogue qui a pris feu avant d’exploser pour ensuite couler. Lorsque l’incendie s’est déclaré à l’arrière de la pirogue, plusieurs passagers, notamment ceux qui ne savent pas nager, se sont précipités à l’avant. Il y avait des enfants, mais dans la panique, certains ne leur ont pas fait de cadeaux. Il fallait jouer les coudes pour se retrouver à l’avant de la pirogue. Lorsqu’il y a eu l’explosion, c’était la panique générale et ceux qui qui ne savaient pas nager se sont accrochés à tout ce qu’ils pouvaient. Ils y sont restés et ont coulé avec la pirogue. Je ne peux dire combien ils sont nombreux » raconte M. Dièye.

Habib Faye pour sa part estime que « lorsque l’incendie s’est déclaré, plusieurs personnes se sont jetées à l’eau. Certains criaient, demandant de l’aide. D’autres, épuisés, ne sont pas restés en surface. Avec d’autres pêcheurs, nous avons cherché à sauver le maximum de monde. C’est ainsi que j’ai attaché une corde à un bout de la pirogue et j’ai permis à 5 personnes de s’y accrocher. Lorsqu’il y a eu l’explosion, elles ont coulé avec la pirogue et je ne pouvais rien faire. J’étais moi-même épuisé et si je tentais de les secourir, ils risquaient de m’étrangler. Cette scène me restera en mémoire toute ma vie ».

Fallou Samb qui avait sous protection un mineur avec qui il a embarqué la pirogue, revient sur ces derniers moments. « Je l’avais sous ma protection dans la pirogue. Après le chavirement, il a paniqué et s’est mis à crier mon nom. Lorsque je l’ai localisé, je lui ai jeté un bidon pour lui permettre de rester à la surface de l’eau. Au bout de 2 heures, il était épuisé et ne tenait plus. Il a lâché prise et a coulé sous mes yeux, sans que je puisse l’aider » confie-t-il.

Badara Dione explique avec des détailles comment ils s’est sauvé de cette explosion. « Lorsque j’ai entendu la détonation, j’ai compris que l’heure était grave. Je me suis défait de tous mes habits pour pouvoir nager léger. Lorsque je me suis retrouvé bien loin de la pirogue, j’ai opté pour une autre technique de nage, la planche, en attendant d’apercevoir des secours » détaille le rescapé.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.