Goudomp étrenne Son Centre Secondaire De Secours Des Sapeurs-pompiers

Goudomp étrenne son centre secondaire de secours des Sapeurs-pompiers
L’obtention d’une caserne de sapeurs-pompiers à Goudomp a été une longue revendication et sollicitation des populations de ce département de Sédhiou coupé de sa capitale régionale par le fleuve et distant de 50 km de Ziguinchor. Pour l’évacuation des victimes d’accidents par exemple, il fallait l’intervention des éléments de Ziguinchor ou Kolda, à défaut d’attendre la traversée du fleuve des éléments de Sédhiou. Aujourd’hui, c’est une nouvelle page qui s’ouvre; ces populations vont souffler un grand coup, avec l’inauguration de cette caserne réalisée dans le cadre du PUMA (Programme d’ Urgence de Modernisation des Axes et Territoires frontaliers).

L’adjointe au Maire de Goudomp, au nom du conseil municipal a magnifié la réalisation de cette infrastructure. Sur ce, elle a tenu à rappeler que la mise sur pied d’une caserne a été une demande pressente des populations de Goudomp. « Face à la demande de la population pour l’obtention d’un camp sapeur, la Mairie a tenté une réhabilitation pour un coup global de 18 millions de Francs CFA et le PUMA est arrivé, d’ailleurs à son heure pour faire une réalisation grandiose synonyme de nouvelle construction dans les plus brefs délais. Au-delà du bâtiment, nous apprécions à sa juste valeur l’arrivée dans notre département des sapeurs-pompiers, qui jadis étaient absents sur toute la RN 6 », a-t-elle souligné.

Cette même satisfaction a animé l’équipe du Conseil départemental. Ibou Diallo Sadio, vice-président au sein de cette équipe de rappeler l’importance de cette caserne face aux multiples aléas ou catastrophes naturelles notés à Goudomp, tels que les accidents de la route, les noyades, les feux de brousse, des personnes qui tombent dans des puits entre autres.

Selon le Général de brigade Mor Seck Commandant de la Brigade nationale des Sapeurs-pompiers, « L’ouverture de cette caserne tant attendue par les autorités locales et les populations s’inscrit dans le cadre d’un vaste programme de densification de maillage du territoire national en unités de sapeurs-pompiers. Ce programme dont le but est de rapprocher davantage les secours des populations entre en droite ligne de la volonté de son Excellence le Président Macky Sall, dans sa politique de sécurité civile de doter chaque département du pays au moins d’une unité de sapeurs-pompiers ». Il affirme en outre que la mise en place de cette unité se justifie par l’importance des risques d’accidents et de civisme dans le département de Goudomp, généré par l’accroissement démographique, les caractéristiques géographique notamment son enclavement par rapport à l’accessibilité des secours et à la multiplicité des activités socio-économiques .

L’autorité administrative a salué l’ouverture de cette infrastructure de secours. Saisissant cette occasion, Ibrahima Fall, Préfet de Goudomp a souligné la densité de ce département qui couvre une superficie de 1750 km2, soit 23,9 % de la superficie de la région de Sédhiou et qui compte 304 villages, dont la plupart sont situés sur la bande frontalière. L’autorité démontre ainsi l’importance de ce centre secondaire des sapeurs-pompiers pour la population. « L’Etat apporte une réponse concrète aux préoccupations des populations, qui du fait de la traversée difficile du fleuve préféraient rallier Kolda ou Ziguinchor pour avoir accès à une gestion sécuritaire civile, avec l’ouverture de ce centre secondaire des sapeurs-pompiers ».

Virginie Rachelle Coly, Secrétaire générale au ministère du Développement communautaire de l’équité sociale et territoriale de dire que « la cérémonie d’ouverture de cette unité des sapeurs-pompiers jette les bases d’une collaboration entre deux structures étatiques investies d’une mission des services publics portant sur le renforcement de la sécurité civile et la lutte contre les incendies et autres catastrophes dans les zones frontalières ». Selon elle, l’inauguration de cette caserne constitue le début d’une série d’actions, en vue du renforcement  des infrastructures par un rapprochement des services de secours des populations, plus d’efficacité et de célérité dans les interventions et la prévention notamment des feux de brousse.  

En effet, l’ancien centre de santé de Goudomp a été réhabilité par la coordination nationale du PUMA pour réaliser cette caserne, a rappelé madame Coly. A noter qu’un montant de 90 millions FCFA avait initialement été prévu pour l’effectivité de ces travaux. Finalement l’enveloppe est passée à 110 millions, renseigne Virginie Rachelle Coly. Ceci, pour prendre en charge les préoccupations de la Brigade Nationale des sapeurs-pompiers, qui ont souhaité l’agrandissement de certaines salles et les toilettes pour être dans les normes de sécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.