Immeuble de la Cité Keur Gorgui : Bougane« La Banque agricole a tenté de m’escroquer »

La saga juridique opposant la Banque agricole (ex-Cncas) à la société Boyges Solutions Systems Limited, dirigée par Bougane Guèye Dany, prend un nouveau tournant. L’affaire, portant sur la mise en vente d’un immeuble sis à la Cité Keur Gorgui à Dakar, appartenant au magnat des médias, a récemment connu un développement significatif lors d’une audience de la chambre des saisies immobilières.

Selon les informations rapportées par Les Échos, le Tribunal a rendu son verdict concernant la mise en vente de l’immeuble désigné par le Titre Foncier numéro 19.652 / GR. Le prix de vente a été fixé à une somme imposante de 1 milliard 100 millions de francs CFA. Il est à noter que cet immeuble est actuellement hypothéqué. Cette décision fait suite à un précédent jugement de la première chambre du tribunal de commerce de Dakar, qui avait condamné Bougane Guèye Dany et sa structure à verser à la banque une somme de 611.489.959 Fcfa, en plus de 14.720.857,4 Fcfa de pénalités.

Cette condamnation est liée à un litige antérieur, dans lequel les juges ont validé une hypothèque conservatoire sur l’immeuble en question jusqu’à concurrence de la somme mentionnée. Cependant, Bougane Guèye Dany, visiblement indigné par cette décision judiciaire, a vivement réagi. Il dénonce les actions de la Banque agricole, qu’il accuse de tenter de prélever des fonds sur une caution à laquelle il ne serait plus engagé. Il qualifie cette démarche de tentative d’escroquerie de la part de la banque et conteste fermement l’autorisation d’une hypothèque définitive sur son immeuble à Keur Gorgui. Il affirme n’avoir été informé de cette décision ni lui ni son avocat.

Dans une déclaration officielle, Bougane Guèye Dany déclare : « La Banque agricole a tenté de m’escroquer et le dossier est à la Cour suprême. Je tiens à rassurer mes amis et sympathisants au sujet d’une information diffusée par une certaine presse, motivée par un seul objectif : salir Bougane ». Il poursuit en expliquant que le litige en question concerne une tentative d’escroquerie de la part de la Banque agricole, précisant qu’il avait été caution solidaire d’un prêt de 400 millions en 2015, entièrement remboursé.

Selon lui, la banque aurait tenté d’utiliser frauduleusement cette caution pour garantir un découvert de 600 millions, ce qui est à l’origine du litige actuel. Il affirme également avoir engagé des poursuites pénales contre la Banque agricole pour abus de confiance et tentative d’escroquerie. Dans l’attente de la décision de la Cour suprême, Bougane Guèye Dany reste déterminé à défendre son innocence et à protéger sa réputation contre ce qu’il qualifie de machination visant à ternir son image.

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.