Ultimate magazine theme for WordPress.

Jamra lance une alerte : Un célèbre animateur sénégalais menacé par les h*mos*xuels (photo)

Animateur de la célèbre émission « Li ci Deuk Bi » et connu pour son franc parler et ses expressions sans langue de bois, Mass Mbour s’est attiré les foudres des homosexuels. Ce dimanche, l’animateur a été physiquement menacé par des hommes non identifiés, qui l’ont copieusement insulté avant de lui demander de ne plus tenir d’émission sur l’homosexualité au Sénégal. A travers le communiqué ci-dessous, l’ONG Jamra prend très au sérieux ces menaces et lance une alerte.

« MASS MBOUP (WALF-TV) EN DANGER :

IL N’A EU que le tort d’animer, avec pertinence et courage, une célèbre émission sociétale, à Walf-Tv, « Li ci deuk-bi », dont le caractère croustillant allait crescendo dans l’audimat. Ses chroniques, sur un plateau aux invités triés sur le volet, ont contribué à briser bien des tabous, relativement à des faits de sociétés qui défraient régulièrement la chronique. Comme ces frasques à répétition d’homosexuels, dont le dernier fait d’arme avait suscité une indignation populaire, avec la scandaleuse organisation d’un mariage LGBT, le 17 octobre dernier, à Mermoz, mettant en scène pas moins de 26 adeptes des unions contre-nature.

C’EST DE RETOUR de son jogging dominical, alors qu’il se trouvait à quelques encablures de son domicile, à Hamo 4, que Mass Mboup, qui avait toujours affiché une indifférence royale aux menaces téléphoniques, auxquelles il avait fini par s’habituer, vit cette fois-ci surgit d’on ne sait où, un véhicule 4×4, qui s’immobilisa net à son niveau.

LORSQU’UNE des vitres teintées se baissa promptement, laissant apparaître la physionomie menaçante du conducteur, celui-ci l’apostropha distinctement par ses prénom et nom, l’injuria copieusement de mère, avant de lui promettre l’enfer, s’il persistait à organiser des plateaux-télé sur le thème de l’homosexualité. Et redémarra aussitôt en trombe sa robuste carriole, dont le chroniqueur de Walf-Tv, bien qu’abasourdi, pu remarquer l’absence de plaque d’immatriculation.

NOUS VOUDRIONS rappeler à ceux qui seraient tentés de tourner en dérision cette ALERTE lancée par le chroniqueur de Walf-Tv (que JAMRA prend très au sérieux pour avoir participé à presque toutes ses émissions « Li ci deuk-bi » – qui ont sans doute fini par exaspérer les déviants), que ce sont les mêmes refrains, du genre «c’est un fake news» ou «une recherche de buzz», que certains avaient soutenu mordicus, en 2006, avec presque le même brin d’ironie, lorsque l’ancien président du Conseil régional de Ziguinchor, Omar Lamine Badji se plaignait de faire régulièrement l’objet de menaces de mort.

ABDOU LATIF GUÉYE de JAMRA à qui, entre autres personnalités, Omar Lamine Badji, son ami, avait eu à s’en ouvrir, s’était vu, lui aussi, opposé les mêmes quolibets: «Ne vous inquiétez pas outre-mesure, c’est une fable qu’il (Omar Lamine Badji) a monté de toutes pièces pour rebondir politiquement», lui rétorquait-on.

La suite macabre de ce «fake news» est connue de tous: le 30 décembre 2006, vers 21 heures, des hommes encagoulés, lourdement armés, ont fait irruption à son domicile familial et l’ont lâchement foudroyé de rafales meurtrières d’armes automatiques. Et curieusement, ceux qui prétendaient que les alertes du défunt Omar Lamine Badji n’étaient «qu’une recherche de buzz» étaient aux premières loges, lors des funérailles, pour verser des larmes d’hypocrites. Mais Allah ne dort pas. Paix à son âme.

NOTRE COMPATRIOTE, Mass Mboup, a le droit le plus absolu d’ALERTER, après avoir essuyé de graves menaces sur sa sécurité physique, afin de se faire entendre par qui de droit. Après l’avoir remercié de nous en avoir, en toute confiance, informés de vive voix, JAMRA prend positivement acte de la plainte contre X qu’il a déposée en de bonnes mains. Et exhorte le Procureur de la République à prendre très au sérieux cette ALERTE SÉCURITAIRE, consécutivement à ce projet de nuisance physique, ouvertement exprimé par ce sinistre individu, qui n’a pas mâché ses mots, quant à ses macabres motivations.

CES SÉRIEUSES MENACES qui pèsent sur la sécurité de l’animateur de Walf-Tv, Mass Mboup, ne peuvent laisser indifférentes Amnesty internationale (Seydi Gassama), la Ligue sénégalaise des droits humains (LSDH, Me Assane Dioma Ndiaye), la Rencontre africaine pour la défense des droits de l’Homme (RADDHO, Sadikh Niass).

JAMRA CONDAMNE fermement cette inadmissible entrave à la LIBERTÉ DE PRESSE, à travers cet acte de haute lâcheté, consistant à terroriser un brave professionnel du métier, que l’on s’obstine à vouloir faire taire… à jamais. Et interpelle le Syndicat des professionnels de l’information et de communication sociale (SYNPICS), ainsi que le Comité d’Observation des Règles d’Ethique et de Déontologie (CORED).

N’ATTENDEZ pas que l’irréparable se produise!
TOUT EN EXPRIMANT sa solidarité au chroniqueur de Walf-Tv, MASS MBOUP, le Bureau exécutif de JAMRA réitère son soutien fraternel au leader de l’organisation islamique « SAFINATOUL AMANE » de Touba, SERIGNE MODOU LÔ NGABOU. Cette sentinelle vigilante de la préservation des bonnes mœurs dans la Cité Religieuse, que des comploteurs de LGBT-FRANCE sont en train, présentement, de VILIPENDER dans toutes les instances de l’Union européenne, aux fins de le « sanctionner », en le déclarant « personae no grata » dans tout l’espace Schengen. Cela fait suite à l’interpellation mouvementée, par l’association religieuse « Xidmatoul Xadim », d’HOMOSEXUELS, dont les inconduites scandaleuses avaient fini par exaspérer les habitants de la Ville Sainte de Touba.

Le combat continue !

Dakar, 16 novembre 2020

Les Bureaux exécutifs de

JAMRA et MBAÑ GACCE »

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.