Juan Branco : “Quel hommage du vice à la vertu”

L’avocat franco-espagnol Juan Branco, qui devait défendre le leader de Pastef dans l’affaire des 29 milliards du PRODAC, a été sommé de quitter le sol sénégalais après avoir atterri à l’aéroport international Blaise Diagne de Dias. Dans un post sur sa page Facebook, l’avocat a déploré d’avoir été arrêté par sept hommes armés, intimidé et expulsé du pays pour empêcher sa défense. Il a qualifié cette action d’hommage du vice à la vertu.

Cette décision de refuser l’entrée à Juan Branco a suscité de vives réactions dans l’opinion publique sénégalaise. Certains ont critiqué cette décision comme une atteinte à la liberté d’expression et au droit à une défense équitable, tandis que d’autres ont soutenu que les lois en matière d’immigration doivent être respectées.

La redaction/senegaldirect

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.