Senegal Direct | Actualité au Sénégal – Actualité Sénégalaise

Le variant Delta cause en moyenne 5 à 6 cas de mort fœtal en semaine lors de gardes à…

0

Les femmes enceintes ont été considérées comme des sujets à risque dès le début de la pandémie. Les choses ont empiré avec le variant Delta. Présidente du Comité national de gestion des épidémies (Cnge), le docteur Marie Khémesse Ngom Ndiaye alertait: «Des femmes enceintes, atteintes de Covid-19, décèdent dans les hôpitaux. C’est très douloureux de perdre la vie dans de pareilles circonstances, parfois avec son bébé.»

Un drame confirmé par la présidente de l’Association des sages-femmes d’Etat du Sénégal dans les colonnes de L’Observateur. «Dans nos structures, nous recevons tous les jours, des femmes enceintes infectées. Tout dernièrement, un personnel de santé est décédé du coronavirus, alors qu’elle subissait une césarienne. En moyenne, la structure reçoit au moins 5 à 6 cas de mort fœtal en semaine lors de gardes contre 2 lors de la précédente vague», raconte Bigué Bâ Mbodji, en service à l’hôpital Aristide Le Dantec.

Selon une étude de l’université d’Oxford en Angleterre, il serait plus dangereux que les précédents pour les femmes enceintes et leur bébé à naître. Une autre étude plus récente de Topsante sur Internet, indique qu’elles auraient jusqu’à 20 fois plus de risques de souffrir de complications ou de décéder. Cet examen mondial a été mené par des chercheurs de 43 maternités dans 18 pays.

Co-auteur, le docteur Michael Gravett de l’université de Washington signale que «la chose primordiale à retenir est que les femmes enceintes ne sont pas plus susceptibles de contracter le Covid-19, mais si elles le contractent, elles sont plus susceptibles de devenir très malades et de nécessiter des soins intensifs, une ventilation ou de donner naissance à un bébé prématuré».

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.