Les derniers moments de Prospère, étudiant tué lors des manifestations à l’UGB

Après Alpha Yoro Tounkara, tué lors des récentes manifestations contre le report de la Présidentielle, un deuxième étudiant, Prospère Célestine Senghor, a succombé à ses blessures.

Victime des manifestations, Prospère Célestine Senghor a été blessé lors des manifestations du 9 février dernier à l’Université Gaston Berger (UGB) de Saint-Louis. Les étudiants protestaient contre le report de la Présidentielle. Lors des échauffourées avec les forces de l’ordre, Prospère Célestine Senghor a reçu un projectile en plein cœur.

Plongé dans le coma, l’étudiant a été d’abord transporté à l’hôpital régional de Saint-Louis. Par la suite, il a été transféré à l’hôpital Principal de Dakar où il a fini par rendre l’âme. Dans sa livraison de ce jeudi, ‘’SourceA’’ est revenu sur les derniers instants de l’étudiant Prosper Clédor Senghor.

Selon le journal, l’étudiant à l’Université Gaston Berger (Ugb) de Saint-Louis, originaire de Cabrousse et âgé de 22 ans, avait une matière à rattraper, mais n’avait jamais manifesté jusqu’au jour où Alpha Yoro Tounkara a été tué. Sa camarade d’Eglise témoigne : «Prosper était pacifique toute sa vie durant. Je l’ai eu au téléphone, le jour du décès d’Alpha Tounkara, il était quand même très en colère. Révolté par la mort de Tounkara, il a décidé d’aller au front, j’ai tenté de l’en dissuader, mais il tenait à partir.

Dans le dernier message qu’il m’a envoyé, il m’a dit ‘‘pourquoi pas mourir avec ceux qui meurent pour la patrie ?’’. Il n’a jamais été une personne qui manifeste, mais c’était une colère noire qui l’avait envahi. Seules les Mathématiques et la création des applications intelligentes intéressaient l’enfant de Cabrousse qui voulait devenir informaticien», lit-on dans les colonnes du journal.

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.