Ultimate magazine theme for WordPress.

Les Locales : un challenge titanesque pour Benno Bokk Yakaar

Remporter Dakar, Ziguinchor, devenue la chasse gardée politique d’Ousmane Sonko et Saint-Louis où la rivalité entre Mary Tew Niane et Mansour Faye risque de faire perdre Benno Bokk Yakaar, montre à quel point le parti président craint la tenue des élections Locales. C’est ce challenge presque titanesque que la mouvance présidentielle doit relever au soir de la tenue des élections locales, prévues au plus tard le 21 mars 2021.

La bataille de Dakar fait déjà grincer des dents

A Dakar, la bataille pour le contrôle de la capitale sénégalaise, aux élections locales prochaines, a démarré depuis belle lurette. Mais, il faudrait bien un leader pour vaincre le signe indien. Parce qu’en réalité, le président Macky Sall est le seul chef d’Etat qui n’a pas encore un maire, aux couleurs de son parti, à la tête de la ville de Dakar.

De toute évidence, de manière officielle, c’est le Vice-président à l’Assemblée nationale, non moins ancien Président du parlement de la Cedeao, qui a fait cas de ses ambitions de déboulonner le maire de Dakar, poste occupé aujourd’hui Soham Wardini.

Le ministre-maire de Yoff, Abdoulaye Diouf Sarr et le ministre-coordonnateur de l’Apr aux Parcelles, non moins chef de la diplomatie sénégalaise, Amadou Ba, déploient en sourdine des stratégies.

L’illustration parfaite de ce combat silencieux reste sans conteste la guerre qui a fait rage au niveau de la Convergence des Jeunesses républicaines (Cojer) du département de Dakar.

Le ministre-maire de la commune de Yoff, Abdoulaye Diouf Sarr, qui a du mal à cacher ses ambitions pour le fauteuil de la ville de Dakar, aurait souhaité contrôler ladite structure en mettant à sa tête, poste resté vacant depuis longtemps, un de ses poulains.

Amadou Ba est avantagé par ses récentes performances lors des dernières élections législatives de 2017 où il a réussi un coup de maître, en renversant la tendance dans la capitale sénégalaise. Tête de liste de la coalition Benno Bokk Yakaar à Dakar, il a réussi là où Aminata Touré et Abdoulaye Diouf Sarr avaient échoué en 2014, lors des locales, et en 2016 à l’issue des élections du Haut conseil des collectivités territoriales.

Le responsable ‘’apériste’’ des Parcelles Assainies a, en effet, fait tomber le mythe Khalifa Ababacar Sall resté invaincu dans la capitale dakaroise depuis les élections locales de 2009.

Cependant, au-delà de la guerre de positionnement qui fait rage dans le parti présidentiel, il faudrait aussi résoudre l’équation Benno Bokk Yakaar (Bby). Le parti socialiste ne cracherait pas sur un maire socialiste, de surcroit issu de la communauté «leboue» fortement représentée à Dakar.

Alioune Ndoye a pris des galons, faisant de lui un potentiel challenger contre tous les aspirants au poste de maire de la ville de Dakar. Macky Sall est obligé d’arbitrer.

Ziguinchor, une 2e razzia d’Ousmane Sonko redoutée

à Ziguinchor lors de l’élection présidentielle semble affecter Abdoulaye Baldé. Réélu à la tête de la mairie en 2014, il se lance dans une bataille anticipée avant les prochaines élections.Très confiant, Abdoulaye Baldé vise à nouveau les locales et déclare que le leader du Pastef et n’importe quel autre candidat ne feront pas le poids.

A Saint-Louis, Mary Tew-Mansour Faye en ordre dispersé

L’actuel PCA de Petrosen, Mary Teuw Niane, a réitéré ce dimanche son ambition de briguer la mairie de Saint-Louis, poste actuellement occupé par Mansour Faye, qui est également ministre du Développement communautaire, de l’Equité sociale et Territoriale et beaubeau-frère du chef de l’État Macky Sall.

Interrogé sur la gestion de ce dernier, Mary Teuw Niane, affirme qu’il fera beaucoup mieux que lui. « Je n’ai pas à le juger, si on m’élit, je ferai beaucoup mieux que lui.Nous avons beaucoup fait pour notre ville et je crois que les populations vont me rendre la monnaie », l’ex ministre de l’enseignement Supérieur.

Évoquant la gestion de son adversaire qui est ministre du Développement communautaire et de l’Equité territoriale, sur la distribution de l’aide alimentaire d’urgence, le président du Conseil d’Administration (PCA) de Petrosen estime que la maladie a surpris tout le monde.

« Sur ce, sans doute, si le gouvernement du Sénégal devait choisir d’aider les populations, avec l’expérience passée, il (Mansour Faye) va dire j’aurais fait autrement. Mais il ne savait pas au départ », dira-t-il.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.