Ultimate magazine theme for WordPress.

Ligue 1, Ligue 2, Ligue des Champions : les conséquences du couvre-feu

Le Président de la République l’a donc confirmé. Suite a regain de l’épidémie de coronavirus, un couvre-feu sera instauré dans certaines régions françaises entre 21h et 6h, à partir de samedi prochain. Cela a-t-il un impact sur les matches de football programmés le soir ?
L’annonce de l’intervention du Président de la République, Emmanuel Macron, ce mercredi soir à la télévision était synonyme de nouvelles mesures pour enrayer le regain de la pandémie de coronavirus. Et parmi les mesures les plus drastiques évoquées par les médias, l’idée d’un couvre-feu se renforçait au fil des heures. Une rumeur finalement confirmée ce soir par Emmanuel Macron.

Le chef de l’Etat a donc instauré un couvre-feu dans huit métropoles : Grenoble, Lille, Lyon, Aix-Marseille, Montpellier, Rouen, Saint-Étienne et Toulouse. Les personnes habitant dans ces grandes villes n’auront donc pas le droit de sortir de chez elles, sauf dérogation, entre 21h et 6h du matin, et ce, pendant six semaines. Une mesure qui frappe de plein fouet bars, restaurants ou encore les cinémas.

Mais une question se posait également pour les rencontres sportives professionnelles programmées en soirée dans ces zones géographiques. En clair, les matches de Ligue 1 et de Ligue 2 seront-ils maintenus ? Et les rencontres de Ligue des Champions du Paris Saint-Germain, et de l’Olympique de Marseille (la région de Rennes n’est pas concernée par le couvre-feu) ?

Ça jouera, mais à huis clos
Sur le papier, cela concerne, par exemple, pas moins de six journées de Ligue 1 (si le couvre-feu n’est pas étendu d’ici-là). Pour ce qui est de la coupe aux grandes oreilles, si l’on s’en tient encore une fois à la période annoncée par Emmanuel Macron, cela concerne deux matches à domicile du PSG (MU le 20 octobre et Leipzig le 24 novembre) et un seul pour l’OM (contre Manchester City le 27 octobre). Voire deux, Emmanuel Macron ayant indiqué qu’une prolongation du couvre-feu jusqu’au 1er décembre était envisagée (les Phocéens doivent jouer contre l’Olympiacos à cette date).

Selon les premiers retours de RMC Sport et de L’Equipe, tous ces matches ne seront pas reprogrammées et se tiendront donc aux horaires prévus (comme pour tous les autres sports concernés). En revanche, ils se joueront logiquement à huis clos. « Il y a des dérogations pour les activités professionnelles, mais les matches se joueront à huis clos », a confié une source de l’Elysée à L’Equipe. Un nouveau coup dur pour les clubs français quand on sait que des affiches telles que Lille-Lens, OL-Monaco, Lille-OL, PSG-Rennes ou encore le derby OL-ASSE, habituellement programmées en soirée, risquent de se jouer sans grande ferveur.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.