Senegal Direct | Actualité au Sénégal – Actualité Sénégalaise

Ligue des nations : l’Italie séduit et gagne dans le temps additionnel en Pologne

0

Après une très belle performance, l’Italie a décroché son premier succès en Ligue des nations ce dimanche, en Pologne (1-0). Biraghi a inscrit le but de la victoire dans le temps additionnel.
Le match : 0-1
En pleine reconstruction depuis le désastre de sa non-qualification à la Coupe du monde, l’Italie a livré son meilleur match depuis de longs mois au stade de Silésie, à Chorzów. L’équipe de Roberto Mancini a séduit et a décroché son premier succès en Ligue des nations, face à la Pologne (1-0), sur un but de Biraghi dans le temps additionnel. Accrochée par l’Ukraine mercredi (1-1), la Nazionale a mis fin à une série de cinq matches sans succès (deux défaites, trois nuls) toutes compétitions confondues. La Pologne est reléguée en Ligue B.

Le film du match

Résultats et classement du groupe 3 de la Ligue A
L’Italie s’est pourtant immédiatement montrée à son avantage en Pologne, en s’installant haut sur le terrain. Jorginho a touché la barre après 51 secondes de jeu, d’un tir enroulé du droit, et Lorenzo Insigne a lui aussi trouvé la transversale, après une belle séquence collective (30e). La Nazionale n’avait plus touché deux fois du bois en première mi-temps depuis 2014. Inspirée, résolument offensive, l’équipe de Mancini a réalisé plusieurs mouvements superbes, à l’image d’un une-deux et d’une remise en talonnade d’Insigne pour Florenzi dans la surface (44e). Mais les vagues italiennes se sont heurtées sur Szczesny, impérial (voir par ailleurs).

Le sélectionneur polonais Jerzy Brzeczek a lancé Blaszczykowski et Grosicki à la pause, mais la Nazionale a gardé la mainmise sur la rencontre. Si Grosicki s’est montré dangereux (58e), Biraghi a manqué une nouvelle occasion franche dans la foulée (59e), en se précipitant. L’inefficacité italienne a duré, avec plusieurs actions chaudes non récompensées. La Pologne, mieux en fin de rencontre, a manqué le hold-up en contre, quand Grosicki a tiré sur Donnarumma, avant que Milik ne frappe au-dessus dans la foulée (73e).

Alors que l’Italie se dirigeait vers une soirée frustrante, Cristiano Biraghi a marqué le but de la victoire dans le temps additionnel, en coupant au second poteau un corner tiré depuis le côté droit et dévié par Lasagna. Son premier but pour sa quatrième cape.

Le joueur : Verratti était partout

Marco Verratti a livré une prestation de tout premier plan en Pologne. Le Parisien a été dans tous les bons coups de la Nazionale, avec 132 ballons touchés, plus que tout autre joueur. Sa qualité de passes (92%) a fait énormément de bien à l’entrejeu transalpin, d’autant qu’il a toujours essayé de jouer vers l’avant. Il a effectué 78 de ses 113 passes dans le camp polonais, dont quatre passes clés (plus haut total du match). Son duo avec Jorginho a été très intéressant, et les deux hommes se sont principalement recherchés dans le jeu. Les Polonais ont particulièrement ciblé Verratti (4 fautes subies), mais il n’a pas été freiné par ce marquage. S’il a eu une alerte après avoir reçu un coup au mollet droit peu après l’heure de jeu, le «Petit Hibou» est vite revenu sur le terrain, et a été un élément moteur jusqu’à la dernière seconde. Il a également eu un bon apport défensif (9 duels gagnés sur 12).

Le fait : Szczesny impressionnant

Opposé à plusieurs de ses coéquipiers de la Juventus Turin, Wojciech Szczesny a été impérial dans la cage polonaise. Il a effectué quatre arrêts en première période, avec des parades de grande classe sur une frappe croisée de Jorginho (32e), une tête piquée de Chiellini (37e) et un tir soudain de Florenzi (44e).

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.