Mairie Sam Notaire : Des employés versent une fraction de leur salaire au maire

La Cour des comptes, qui a audité la gestion de la mairie de Sam Notaire, sur la période 2015 à 2018, a établi des faits d’une gravité extrême. En effet, les vérificateurs ont décelé des irrégularités sur les opérations de paiement qui sont relatives à la confiscation partielle du salaire de plusieurs agents, le versement de « salaires » à des personnes
insuffisamment identifiées et les paiements sans acquit libératoire.

En effet, plusieurs agents dont Abdoulaye Diack Dème et Sadikh Diop reversaient, pendant plusieurs annés, une partie de leurs salaires au billeteur. M. DEME percevait 100 350 FCFA mais reversait aussitôt 60 350 FCFA au billeteur et n’encaissait ainsi qu’un reliquat de 40 000 F CFA. Il a subi cette restriction de 2014 à 2018, soit une
retenue globale de 3 621 000 F CFA.

Quant à M. DIOP, il percevait 96 500 FCFA mais reversait aussitôt 36 500 FCFA au billeteur et ne disposait ainsi que d’un reliquat de 60 000 F CFA de 2014 à 2017. La partie du salaire qui lui est due s’élève à 2 190 000 F CFA, durant la période sous revue.
L’existence de cette pratique a été confirmée par l’ancien régisseur Boubacar DIAKHATE qui a, par ailleurs, indiqué que les sommes confisquées des salaires étaient reversées au maire. Il ressort du recoupement des données et des déclarations que cette pratique a eu lieu au moins entre 2015 et fin 2017. Ainsi, la paie a été effectuée en violation des dispositions des articles 129 à 132 de la loi n° 97-17 du 1er décembre 1997 portant Code du Travail qui déterminent les cas où les retenues sur salaire sont de mise.

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.