Malgré leurs Condamnations Passées, Karim Wade et Khalifa Sall Autorisés à Se Présenter aux Élections Présidentielles de 2024, d’après la DGE

Lors d’une formation destinée aux journalistes sur le processus électoral, la Direction Générale des Élections (DGE) a abordé la situation de Karim Wade, candidat du Parti Démocratique Sénégalais (PDS) pour les élections présidentielles. Condamné par la Cour de Répression de l’Enrichissement Illicite (CREI) à une amende de 138 milliards FCFA, Karim Wade a cependant reçu l’assurance de la DGE qu’il n’a pas de raisons de s’inquiéter quant à son éligibilité.

En référence à l’article L28 du Code électoral, la DGE a clarifié que toute personne ayant bénéficié d’une mesure de grâce peut être inscrite sur les listes électorales. Pour une peine d’emprisonnement, l’inscription est possible après l’expiration du délai correspondant à la durée de la peine. En cas de condamnation à une peine d’amende, l’inscription est autorisée après trois ans à compter de la date de la grâce.

En vertu de cette règle, Karim Wade, ainsi que Khalifa Sall, tous deux bénéficiaires d’une grâce présidentielle en 2016 et 2019 respectivement, sont éligibles pour la présidentielle de 2024.

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.