Mauvais Traitement à Ziguinchor : Garde Pénitentiaire en Garde à Vue pour Torture

La maison d’arrêt et de correction de Ziguinchor, un garde pénitentiaire a été placé en garde à vue au commissariat de police pour des actes de torture sur un détenu mineur accusé de viol .

Le surveillant de prison, suite à une altercation, a demandé au détenu de le suivre au poste de garde, rapporte Rfm. A leur arrivée, le garde pénitentiaire va contraindre le détenu de se mettre à genoux.

La victime immobilisée à l’aide d’une barre de fer

La victime ayant refusé d’obtempérer sera immobilisée à l’aide d’une barre de fer deux heures durant. Ne pouvant plus tenir sur cette position inconfortable, le détenu aurait demander de rallier sa cellule. Mais ses supplications sont tombées dans l’oreille d’un sourd .

Il lui roue des coups

Pour accentuer la sanction contre le détenu mineur, le garde pénitentiaire finira par lui verser de l’eau froide avant de le rouer des coups à l’aide d’un tuyau .

Enquête

L’enquête a été confiée aux hommes du commissariat principal de police.

Malick Niang, le garde pénitentiaire, auteur de ces actes de torture est placé en garde à vue au commissariat de police de Ziguinchor. Il sera présenté au procureur de la République au terme de l’enquête.

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.