Ultimate magazine theme for WordPress.

Messi « clairement mécontent » du Barça

Ronald Koeman est revenu à la télévision néerlandaise sur ses premières semaines à la tête du FC Barcelone et notamment sur ses échanges avec Lionel Messi.

Débarqué à la tête du FC Barcelone quelques jours seulement après l’humiliation vécue face au Bayern Munich (8-2) en huitièmes de finale de la Ligue des champions, Ronald Koeman a eu droit à sacré baptême du feu. La faute au mal-être de Lionel Messi, dépité par la situation du club catalan et déterminé à quitter les Blaugrana.

Le sextuple Ballon d’or n’avait d’ailleurs pas fait mystère de ses intentions lorsque le technicien néerlandais est venu à sa rencontre, sitôt intronisé sur le banc barcelonais. « La première chose que j’ai faite en signant ici (pour le Barça) a été de rencontrer immédiatement Leo chez lui. Je lui ai parlé de son avenir. Il a été très clair sur son mécontentement à l’égard du club », a ainsi confié l’ancien milieu de terrain au micro de la chaîne NOS.

Et le mécontentement de Lionel Messi n’a évidemment pas diminué avec le sort réservé à Luis Suarez, poussé vers la sortie malgré ses états de service chez les Blaugranas. « Si vous avez quelqu’un dans le vestiaire avec qui vous, votre femme et vos enfants traînent aussi en dehors du football, alors cette réaction est logique », n’en a pas moins estimé le champion d’Europe 88, ajoutant: « J’ai aussi dit à Messi : « Je comprends que tu sois déçu et je pense que c’est une vraiment dommage qu’il parte, mais ce sont les choix du club. » »
Ronald Koeman a d’ailleurs évoqué le départ de l’Uruguayen, louant son état d’esprit et assurant que la décision de faire partir l’ancien Red n’était pas de son fait. « Il était devenu difficile pour lui de jouer. Et je le lui ai fait savoir honnêtement. Il a trouvé cela difficile, mais je n’ai jamais eu de problèmes avec lui. Il s’est juste entraîné et s’est bien entraîné, a-t-il assuré. Tout va bien avec lui, mais le club a pensé que nous devions rajeunir l’équipe et cela se voit maintenant dans le groupe. Ansu Fati joue, il a 17 ans. Nous avons Pedri, 17 ans, qui a ses chances. Ronald Araujo est ici avec 21 ans. Trincao apparaît beaucoup et a 20 ans. Et nous avons Sergiño Dest, 19 ans. Ce sont tous des joueurs pour l’avenir. »

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.