Ultimate magazine theme for WordPress.

Messieurs, voici 7 mauvaises habitudes à abandonner de toute urgence si vous désirez être fertiles !

Un couple sur six connaît des problèmes de fertilité.

Problèmes qui ne sont pas forcément évidents à comprendre quand il s’agit de couples en bonne santé et sans antécédents médicaux spécifiques. Et pourtant, il existe de nombreux facteurs dont on ignore souvent l’importance qui peuvent affecter la fertilité des hommes au quotidien…En voici 7 à impérativement bannir pour que vos spermatozoïdes soient en bon état :
1- Être debout tard la nuit
Selon une étude préliminaire parue dans la revue Fertility & Sterility, les hommes qui ont enregistré moins de 6 heures de sommeil par nuit avaient 31% de chance d’engrosser leurs partenaires, que les hommes qui dormaient entre 7 et 8 heures de temps la nuit. Le manque de sommeil peut diminuer votre production de testostérone, essentielle pour la bonne qualité du sperme, disent les chercheurs. Par ailleurs, ces scientifiques informent aussi que trop de sommeil n’est pas non plus la solution idéale: Les hommes qui dorment plus de 9 heures par nuit ont également démontré des niveaux inférieurs de fertilité. dormez donc pendant 7 ou 8 heures par nuit, selon l’étude.
2- Utiliser le mauvais lubrifiant
Les lubrifiants commerciaux populaires comme K-Y et Astroglide peuvent entraver la motilité de votre sperme ou leur capacité à se diriger efficacement vers l’œuf pour le fertiliser, à en croire une étude publiée en 2014 sur la fertilité et la stérilité.
La consistance épaisse des lubrifiants peut rendre difficile le mouvement du sperme.
3- Votre consommation de poisson
Lorsque les chercheurs de Harvard ont étudié le régime alimentaire et la qualité du sperme de 155 hommes, ils ont constaté que les hommes qui mangeaient le plus de poissons, en particulier riches en oméga-3 comme le saumon ou le thon, avaient un plus grand nombre de spermatozoïdes et des niveaux plus élevés de sperme normal et sain que ceux qui en mangent moins. D’un autre côté, les hommes qui mangeaient la viande traitée, comme le bacon, les hot-dogs et le salami, avaient le plus faible nombre de spermatozoïdes et le plus haut niveau de spermatozoïdes de forme anormale par rapport aux hommes qui en mangeaient moins.
Les viandes transformées pourraient diminuer les hormones de reproduction comme la testostérone, tandis que les acides gras oméga-3 dans les poissons favorisent la formation de sperme plus sain, disent les chercheurs.
4- Boire trop de soda
Les hommes qui boivent plus d’un soda sucré par jour voient la motilité de leur sperme diminuer, contrairement à ceux qui consomment rarement ou jamais de substance sucrée, selon une étude publiée dans Reproduction humaine. Manger ou boire trop de sucre peut conduire à la résistance à l’insuline.
Dans ces conditions, vos cellules seront incapables de prendre le glucose de votre sang et de l’utiliser pour l’énergie. Cela peut conduire à l’inflammation qui peut modifier le rythme avec lequel votre sperme se déplace.
5- Le stress
Que ce soit à cause de votre job, de votre santé ou de votre couple, messieurs : détendez-vous ! Le stress entraîne non seulement des troubles de l’érection, mais augmente également les risques de stérilité. Le pire ? Stresser à l’idée que vous pourriez être stérile : un véritable cercle vicieux !
6. Garder votre smartphone dans la poche de votre pantalon
Au XXIème siècle, rares sont les hommes qui ne sont pas équipés d’un smartphone. Le pire repose sur le fait que les hommes, eux, préfèrent souvent garder leur téléphone dans leur poche avant.
Une très mauvaise habitude, car ce geste en apparence anodin nuirait en réalité aux spermatozoïdes. Des études ont démontré que plus un homme mettait son téléphone portable dans sa poche, moins ses spermatozoïdes étaient mobiles et avaient de chance de féconder l’ovule à cause des rayonnements émis par le téléphone.
7. Consommer trop d’alcool
Sans trop de surprise, l’alcool fait partie des facteurs qui peuvent affecter la fertilité. Une étude a en effet clairement établi un lien entre la consommation d’alcool et la baisse de la quantité et de la qualité du sperme. Mais attention : il ne faut pas nécessairement une dose excessive d’alcool dans le sang pour que ce dernier commence à nuire à la fertilité masculine.
La dégradation de la qualité du sperme se faisait constater même chez des personnes qui n’avaient bu « que » 5 verres dans la semaine, soit moins d’un verre d’alcool par jour.

afriquefemme

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.