Mimi Touré recadre Wade et Diouf: « Il ne peut être question d’une extension illégale du mandat de Macky Sall »

Dans la déclaration conjointe publiée hier lundi, les deux anciens présidents du Sénégal ont validé le report de l’élection présidentielle. Abdoulaye Wade et Abdou Diouf ont lancé un appel à l’ensemble des dirigeants politiques, du pouvoir et de l’opposition, ainsi que les responsables de la société civile, « à participer à des discussions franches et loyales, afin que la prochaine élection présidentielle du 15 décembre 2024 soit tenue dans des conditions parfaitement transparentes, inclusives et incontestables ».

Une position balayée en touche par Aminata Touré. L’ex PM de Macky Sall a réaffirmé qu’elle est contre un report. Selon elle, pour la stabilité du pays, il faut aller à l’élection présidentielle car Macky Sall ne sera plus président à partir du 2 avril.

« Tous les sénégalais sont aujourd’hui préoccupés par la préservation de la paix au Sénégal. Il faut rappeler que Le Président Macky Sall n’a cessé d’agresser notre Démocratie bâtie par des générations de militants de la Démocratie. Lors des manifestations de Mars 2021 et de 2023 , de nombreux jeunes sénégalais ont été tués lors des manifestations et plus de 2000 jeunes croupissent toujours en prison. La presse n’a pas été épargnée avec l’arrestation de nombreux journalistes et la coupure du signal de chaîne de télévision », a-t-elle dit aux anciens présidents du Sénégal.

Mimi Touré reste convaincue que la meilleure manière de préserver la stabilité légendaire du Sénégal c’est de respecter la Constitution en organisant l’élection présidentielle à la date échue du 25 février car il ne peut être question d’une extension illégale du mandat du Président Macky Sall au delà du 2 avril prochain, fin de son second mandat.

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.