Non, Doyen Abdoulaye Bathily, Sonko Et Barthélémy Ne Sont Pas Des Modèles Pour La Jeunesse Que Nous Sommes (par Samba Ndong)

Non, Doyen Abdoulaye Bathily, Sonko et Barthélémy ne sont pas des modèles pour la jeunesse que nous sommes (Par Samba Ndong)
Dans votre livre récemment paru, vous retracez  votre parcours de militant. Nous le saluons. Tout comme nous saluons le combat patriotique  de vos contemporains que sont Landing Savané et feu Amath Dansokh. Loin de nous l’idée de remettre en cause vos faits d’armes. Nous qui avons l’âge de vos petits-enfants, nous nous réclamons aussi de ce combat pour la liberté de notre Peuple. En 2012, nous avons accompagné le Président Macky Sall aller à l’assaut de la citadelle Wade et depuis lors il s’efforce de faire avancer le pays. Là où nous nous inscrivons en faux contre vos positions c’est quand vous encouragez de manière sibylline les appels à la violence de Sonko et de Barthelemy Diaz. Ces deux politiciens ne sont pas des exemple pour la jeunesse, poursuivis qu’ils sont tous les deux pour des faits divers qui n’ont rien à voir avec la politique. Pour votre rappel, le premier est accusé d’agression sexuelle par une jeune femme dont il pourrait être le père et le second  est en procès pour avoir tirer un coup de revolver dans le dos d’un certain Ndiaga Diouf. Ils ne peuvent pas des exemples pour nous les jeunes engagés en politique .  Vous  êtes certainement nostalgique de la révolution que vous avez longtemps théorisée sans jamais l’accomplir mais les temps ont bien changé, Doyen.  Le terrorisme menace notre sous-région et les jeunes qui représentent 70% de la population doivent entrevoir des perspectives de stabilité et de paix pour envisager sereinement l’avenir. Vous avez l’âge d’un sage africain et votre devoir n’est pas de soutenir des incendiaires qui appellent à mobiliser 200.000 jeunes pour marcher vers le palais. Le flop de leur appel du vendredi montre à qui en voulait la preuve que cette opposition incendiaire ne peut pas pas mobiliser les sénégalais des villes encore moins des campagnes pour leurs seuls intérêts égoïstes. Il est clair qu’il ne sont pas intéressés par le processus démocratique. Sur huit listes approuvées par le Conseil Constitutionnel Yewi est la seule liste qui ne veut pas aller à des élections. Nous ne les laisserons pas déstabiliser notre pays car nous les jeunes avons besoin de bâtir notre avenir chez nous, dans un pays stable et respecté.  Nous avons bien compris que vous vous inscrivez résolument dans l’opposition. C’est votre droit Doyen Bathily mais ne faites pas  dans l’intellectualisme pour “marcher“ sur notre intelligence collective. Assumez vos positions d’opposant. Depuis  votre échec au poste de President de la Commission  Africaine vous en voulez tout particulièrement au Président Macky qui a pourtant déployé toute la diplomatie sénégalaise pour soutenir votre candidature. Il y’avait juste un meilleur candidat que vous et ça le Président Macky Sall n’y pouvait rien. Nous nous tenons disponible pour un débat intergénérationnelle avec vous sur un sujet d’intérêt commun: la paix au Sénégal.
 
Avec nos respects, Doyen Bathily.

Samba Ndong
Coordinateur de la COJECAR

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.