Palais – Les dessous d’ une lettre anonyme, Macky en alerte

Malaise et inquiétude dans la majorité. Derrière la ténacité de Macky Sall pour faire face à l’opposition, plusieurs voix au sein de l’Apr commencent à prendre leurs distances vis-à-vis du Macky.

Et c’est Aminata Tall qui a déclenché les hostilités. L’ancienne présidente du Conseil économique, social et environnemental (Cese) et responsable de l’Alliance pour la République à Diourbel, a dénoncé la situation politique et, précisément, les élections législatives.
Ensuite, elle est soutenue dans sa diatribe contre le régime par Mankeur Ndiaye, ex ministre des Affaires étrangères. Souleymane Jules Diop, invité de l’invité « Tolluway » de Seneweb a caressé Ousmane Sonko même si c’est dans le sens du poil. Il a évoqué des liens de parenté entre lui et le leader de Pastef.

« Moi et Sonko partageons le même marabout« , a-t-il révélé. Il est allé même jusqu’à tressé des lauriers à Bassirou Diomaye Faye.

- Advertisement -

Ce n’est pas tout. Dans le camp présidentiel, des personnalités du régime choisissent l’anonymat pour dénoncer des pratiques en cours au palais.

Dans un texte intitulé « Législatives : L’homme de confiance de Macky qui souhaite la défaite de Bby », cette personne demande au chef de l’Etat de « surveiller ses arrières », indexant « un homme du Palais » « adepte des combines, complots en tous genres » qui a « si bien travaillé l’oreille du Président qu’il n’a rien vu venir, et quand il s’est rendu compte de l’étendue du désastre dans lequel il avait été entrainé, c’était hélas trop tard ». Il poursuit le « portrait non autorisé » de ce faucon.

« Cet homme désormais sur la sellette, est en train de préparer un coup d’éclat majeur avec toute la fourberie dont il est capable, et cette fois-ci, il joue sa survie au cœur du régime. Sa cible n’est personne d’autre que le Président Macky Sall himself… Le Président Macky Sall a décidé de nettoyer les écuries d’Augias. Et l’homme du Palais sait qu’il sera jeté avec la paille des étables. C’est donc dire qu’il n’a jamais été aussi dangereux que dos au mur : la coalition Bby est avertie ! », conclut l’auteur de cette lettre anonyme. Et ça ne ressemble pas à quelqu’un de loin des intrigues du palais.
senenews

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.