Senegal Direct | Actualité au Sénégal – Actualité Sénégalaise

Pour 13.000 FCFA seulement, Mouhamadou Abdallah Diouf a failli tirer sur sa mère Mame Pauline Seck

0

Pour des faits de menaces de mort et de violence et voie de fait, il a été condamné, hier à une peine d’emprisonnement ferme d’un mois.
A en croire les confidences faites par « Source A », M. Abdallah Diouf sème la pagaille à la maison et mène la vie dure à sa mère et sa sœur. Habitué des faits, sa vie ne se résume qu’à des querelles. Fatiguée des menaces, sa maman a fini par recourir à la justice pour une correction de son fils.
Car, tout dernièrement, « le prévenu a demandé la somme de 13.000 FCFA à sa mère. Irrité par le refus de cette dernière, le fils s’est dirigé directement vers la voiture et a saisi la batterie qu’il a dissimulée quelque part dans le véhicule pour, ensuite aller la vendre. Mais sa fourberie n’a pas réussi, car elle a été très vite dévoilée. Après il s’en est suivi une dispute. C’est sur ces entrefaites que le fils délinquant a saisi une arme avec des munitions. Il a menacé de mort sa maman et sa grande sœur ».
Des allégations qu’il avait reconnues devant le procureur avant de tout rejeter hier en face du juge. Selon lui, le problème relève de l’héritage qu’a laissé leur père: « la voiture est à moi et ma sœur. On l’a hérité de notre père qui est mort récemment. Le problème est que ma sœur ne peut pas concevoir le fait qu’on m’octroie le double de son héritage », soutient-il.
L’avocat de la partie civile d’affirmer qu’ « Il n’y a jamais eu de problème d’héritage. Après le décès de son papa, sa maman lui a donné 6 millions de francs. Maintenant, sa maman ne demande que le franc symbolique et, surtout, qu’il la laisse tranquille. Elle et la sœur du prévenu vivent un véritable calvaire ».
Au terme des auditions, il a été condamné à 1 mois ferme par le tribunal des flagrants délits de Dakar.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.