Réclamation contre Diomaye : « C’est peine perdue » (El Malick Ndiaye)

El Malick Ndiaye estime que la réclamation introduite par le candidat de Benno Bokk Yaakaar, Amadou Ba, contre la candidature de Bassirou Diomaye Faye, n’a aucune chance d’aboutir. « C’est peine perdue », a d’ailleurs lancé le secrétaire national à la communication du Pastef (parti dissous).

Dans une réaction musclée publiée sur X, El Malick Ndiaye envoie une volée de bois vert à Amadou Bâ qu’il qualifie de « tricheur ».

« En matière de compétition, le tricheur mise toujours sur l’élimination des plus forts et non pas pour dominer la partie, mais plutôt pour être l’ultime rempart. Le tricheur n’a aucun courage et passe son temps à manœuvrer contre ses adversaires (complots, mensonges, manipulations, corruptions, acharnement…) au lieu de compétir loyalement », ironise-t-il.

Mais, jure M. Ndiaye, « c’est peine perdue, car non seulement la candidature de Diomaye Faye est intouchable, mais aussi celle (la candidature d’Ousmane Sonko, NDLR) qui hante son sommeil sera validée. Partout où le droit sera dit, Sonko sera candidat ! ».

Le Premier ministre et candidat de la mouvance présidentielle a, en effet, déposé sur la table des 7 sages, deux réclamations visant les candidatures de Bassirou Diomaye Faye (coalition Diomaye Président) et de Cheikh Tidiane Dièye (plateforme Avenir Senegaal Bi Ñu Bëgg).

Il reproche à ces candidats proches d’Ousmane Sonko d’avoir enfreint quatre conditions sine qua non à la participation à la l’élection présidentielle : appartenance à une entité politique dissoute, production de fausses pièces devant le Conseil constitutionnel, coalition irrégulièrement constituée, non-appartenance au parti ou à la coalition qui l’a investi.

Le Conseil constitutionnel va statuer le samedi 20 janvier prochain.

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.