Répartition du temps d’antenne : Convocation des candidats à la RTS ce vendredi

En prélude au démarrage de la campagne électorale prévue ce dimanche 04 février, tous les candidats à la présidentielle de 2024 sont convoqués à la Rts pour bénéficier du temps d’antenne. Seulement, le cas Bassirou Diomaye FAYE est inédit et problématique aux yeux des Sénégalais.

Les textes du Conseil national de régulation de l’audiovisuel, notamment en ce qui concerne Le passage des candidats à la télévision nationale, n’ont pas prévu le cas de figure dans lequel se trouve Bassirou Diomaye Faye, autorisé à briguer les suffrages des Sénégalais alors qu’il est dans les liens de la détention, a rappelé, lundi, à Dakar, le président de l’organe de régulation, soulignant toutefois que »c’est un problème qui trouvera une solution ».

»Les différentes cassettes seront reçues au CNRA pour diffusion mais si jamais Bassirou Diomaye Faye reste en détention et qu’il n’est pas filmé en prison, il sera difficile de diffuser son temps d’antenne », a fait observer Babacar Diagne.Le président du CNRA s’exprimait en marge du tirage au sort devant déterminer le temps d’antenne et le passage des candidats à la Télévision nationale (RTS).

»Je pense que d’ici les prochains jours, (…) c’est un problème qui trouvera une solution », a dit Babacar Diagne. Il y a des questions qui sont du ressort du CNRA, et d’autres qui, »malheureusement, ne dépendent pas de nous », a-t-il souligné, précisant que la structure qu’il dirige n’est pas « un législateur » et n’a qu’une mission de régulation.

Le mandataire du candidat Bassirou Diomaye Faye, Amadou Ba, s’est dit »très confiant », au sortir de la rencontre avec le président du CNRA.

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.