Sa Sœur Hébergée Diffuse Ses Enregistrements Privés sur Internet

La juge du tribunal des flagrants délits de Dakar a hier rendu hommage à la grandeur d’esprit de Fatou Diop, qui a choisi de pardonner à ceux qui avaient tenté de la nuire malgré l’atteinte à son honneur. La situation a débuté lorsque sa petite sœur, sa bonne, et une amie gambienne qu’elle avait hébergée ont partagé une vidéo désobligeante à son sujet. C’est par l’intermédiaire de son petit ami, informé par une autre dame, que Fatou Diop a découvert le complot monté autour d’elle, l’amenant à porter plainte.

Hier, les trois accusées, Khadidiatou Sow, Fatoumata Coulibaly et Khardiata Ba, ont comparu devant le tribunal. Elles étaient poursuivies pour collecte illicite de données à caractère personnel et diffusion d’images contraires aux bonnes mœurs.

Khardiata Ba, la petite sœur de la plaignante, avait reçu et transmis la vidéo à Fatoumata Coulibaly, une maquilleuse hébergée par Fatou Diop. À la suite d’un malentendu, leur relation s’était détériorée. Pendant une séance de maquillage, Fatoumata a discuté de Fatou Diop avec Khadidiatou Sow, montrant une photo de l’actuel petit ami de Fatou, qui était l’ex de Khadidiatou. Cette dernière a alors montré la vidéo obscène à son ex.

Devant les juges, Khadidiatou Sow a nié toute mauvaise intention, affirmant qu’elle voulait simplement que Fatou Diop soit mise en garde. Les autres accusées ont reconnu les faits et demandé pardon.

Malgré les circonstances, Fatou Diop a renoncé à son action en justice et a même fourni des avocats pour la défense des accusées. Le parquet a appelé à la sagesse du tribunal, tandis que les avocats de la défense ont sollicité sa clémence.

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.