Senegal Direct | Actualité au Sénégal – Actualité Sénégalaise

Sergio Ramos sort du silence après les soupçons de dopage

0

Après la défaite de son équipe à Eibar (3-0), Sergio Ramos s’est présenté en conférence de presse pour s’expliquer suite aux accusations de dopage révélées hier par Mediapart.
Les Football Leaks ont encore fait de gros dégâts hier soir. Des nouvelles révélations sorties par Mediapart indiquent que Sergio Ramos aurait été pris pour dopage lors d’un contrôle après la finale de Ligue des Champions en 2017. Le flacon analysé contenait des traces de dexaméthasone, un glucocorticoïde (molécule à base de cortisone, ndlr) qui diminue la fatigue et la douleur et augmente la concentration et l’attention, figurant dans la liste des produits dopants de l’UEFA. L’instance européenne a alors demandé des comptes au joueur et à son club.

La réponse ne s’est pas fait attendre mais elle a de quoi surprendre. D’une part, le Real Madrid reconnaît l’existence de ce traitement qui est toutefois irrégulier car pris moins de 24 heures avant le match. C’est le médecin du club, Mikel Aramberri qui endosse la responsabilité, affirmant être le seul fautif dans cette histoire. Le soir de la victoire en Ligue des Champions, il oublie également de mentionner dans son rapport deux autres injections d’un autre corticoïde : le Celestone Chronodose. Il prétexte alors s’être trompé à cause de l’euphorie de la victoire. Des explications qui ont suffi à l’UEFA.

Sergio Ramos dément toutes les accusations
Ce n’est pas la seule fois où le défenseur du Real Madrid s’est retrouvé dans l’œil du cyclone de l’antidopage. Autre révélation des Football Leaks, le joueur aurait enfreint le protocole de l’agence antidopage espagnole lors d’un match de championnat à Malaga en avril dernier. Face à ces accusations, le capitaine de la Casa Blanca est sorti du silence après la large défaite de son équipe à Eibar ce samedi. Il dément toutes tentatives de dopage. « C’est une question complexe, mon équipe juridique agira face à ces accusations, comme le Real Madrid et l’UEFA hier, et tout au long de ma carrière professionnelle. J’ai eu plus de 300 contrôles et je n’ai jamais rien manqué » a-t-il expliqué dans un premier temps.

« Le site d’informations (Mediapart, ndlr) nous a prévenus il y a un mois et demi. Nous savions que cette information allait sortir. Mais comme nous connaissons la vérité, nous sommes calmes et nous n’avons pas peur. Nous prendrons évidemment des mesures car ils ont essayé de salir mon nom et mon statut. En 15 ans, je n’ai jamais manqué un contrôle antidopage. Ceux qui ont écrit ces informations savent que je n’ai rien fait d’illégal. Si j’ai été positif dans ma carrière, c’est pendant les heures de travail. » Voilà qui a le mérite d’être clair alors que ce feuilleton ne fait que commencer.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.