Sortie de piste à l’AIBD : Une nouvelle découverte inquiétante

Un avion Boeing de type B737/300, affrété auprès d’une compagnie privée, Transair, en partance pour Bamako, a fait une sortie de piste lors de sa phase de décollage ce jeudi 9 mai 2024 vers 01H00.

Après la sortie de piste d’un avion affrété par Air Sénégal, le Bureau d’enquête et d’analyse (BEA) a ouvert une enquête pour déterminer les causes de l’incident. En attendant les conclusions de l’enquête, une question se pose : la capacité de Transair à mener à bien ses activités.

Selon des informations de SourceA, la compagnie Lowcost ne disposait que d’un permis d’exploitation aérienne (PEA) d’une durée de trois mois au moment de l’accident qui a causé 11 blessés. Un délai trop cour qui intrique plus d’un d’un.

Pourquoi il a été filé à Transair un PEA ? Le vol, qui a frôlé le crash, ne présentait-il pas des services irréprochables au point que l’on ait jugé plus judicieux de lui décerner qu’un sésame de trois mois ?, s’interroge le journal.Le permis d’exploitation aérienne est la reconnaissance officielle de l’exploitant à assurer des vols. Ce Permis d’exploitation aérienne ne peut être délivré qu’après une inspection satisfaisante du transporteur aérien, de ses installations et de son personnel. Vu que le personnel de Transair est juste de 3 mois, le journal doute de ses capacités à mener ses activités en toute sécurité.

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.