Stationnement payant : Plus de la moitié des recettes municipales de la Commune de Plateau échappent au contrôle du maire (Rapport 2012-2016)

Les difficultés de stationnement poussent certains particuliers ou des sociétés à solliciter pour eux-mêmes l’attribution privative d’un espace de stationnement pour leur véhicule ou ceux de leur clientèle. Un constat fait par la Cour des comptes dans son audit de la gestion 2012-2016 de la maire de la Commune de Dakar Plateau.

Cette pratique irrégulière a causé des pertes à la mairie qui n’a pu recouvrer en 2016 plus d’un demi-milliard de recettes.

Cependant, selon les enquêteurs, ce montant ne représente, sur la base des sommes prévues, que moins de 46% du produit qui aurait dû être perçu si la mairie avait recouvré la totalité des sommes dues par les redevables, soit 1 166 100 000F.

En outre, le potentiel fiscal de cette taxe dépasse largement le montant recensé dans le fichier des redevables. En effet, beaucoup de commerces ou de bureaux privatisent la devanture de leur immeuble, boutique ou magasin sans aucune autorisation, en y plaçant soit des barrières, soit des tableaux d’interdiction de stationner.

Pour les redevables recensés dans les fichiers de la commune, aucun arrêté individuel autorisant la réservation du domaine public ne figure ni sur lesdits fichiers, ni sur les tableaux de réservation…

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.