Ultimate magazine theme for WordPress.

Terribles révélations de la lesbienne Astou Traoré « Si on sortait les h0mos et les lesb!ennes de ce pays, il ne resterait rien de la population »

Astou Camara a été emprisonnée pour acte contre nature avec une autre lesbienne, qui est du moins est sa « petite amie ». Lesbienne de son état, elle se dit ex-joueuse de basket de l’Us Rail de Thiès. Interpellée, elle est passée aux aveux.

« J’ai eu des problèmes avec ma femme. Elle a détruit ma vie. Je l’ai connue, il y a 3 ans. J’étais au Maroc, elle à Dakar. Je ne dirais pas qu’elle était riche, mais elle m’offrait tout ce que je voulais. (…). Un problème de sexe ne pouvait donc pas nous opposer. C’est autre chose que ni elle ni moi ne pouvons dévoiler devant le juge », dit-elle. La jeune femme avoue être lesbienne : « J’ai toujours souffert dans ma vie. Si je suis devenue lesbienne, c’est parce que je n’ai pas eu l’encadrement nécessaire. J’ai été laissée à moi-même par mon père. Personne n’a jamais était-là pour moi ».
Avant de révéler qu’elle était devenue lesbienne en fréquentant le milieu sportif. « J’étais joueuse de Basket à l’Us Rail. Je rassemblais à un homme quand je mettais mon équipement. J’avais un physique d’athlète. Quand je sortais, les filles me draguaient. Je suis devenue lesbienne en fréquentant le milieu sportif (…) ».
Interrogée sur l’ampleur du phénomène des homosexuels et des lesbiennes au Sénégal, elle a refusé de faire des déballages, selon L’Observateur. « Je ne dévoilerai rien. Les gens font ce qu’ils sentent. Je sais que si on sortait les homosexuels et les lesbiennes de ce pays, il ne resterait rien de la population », a-t-elle répondu. Elle a tout de même souhaité, devant la Cour, sortir de sa vie actuelle, « trouver un époux et avoir des enfants ».

senegaldirect

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.