Tribunal de Dakar – Oustaz Omar Sall”Je reconnais avoir dit: « koumou nakhari nga dé »”

Le vendredi 8 décembre, le tribunal des flagrants délits de Dakar a tenu le procès de l’affaire impliquant Oustaz Oumar Sall, un maître coranique accusé de dénigrer certaines pratiques cultuelles de la confrérie Tidiane.

Devant la juge, Oustaz Oumar Sall a contesté certaines des accusations portées contre lui. Bien qu’il ait précédemment affirmé dans un procès-verbal que des pratiques telles que le weuzifa et le xadaratou Jummah n’étaient que du “folklore” et du “bidha” (innovation religieuse non autorisée), il a adopté une position différente devant le tribunal.

Lorsqu’interrogé par la juge, Oumar Sall a indiqué qu’il reconnaissait une partie de ses déclarations mais pas toutes. « Je me contente d’enseigner les écrits du Prophète (Psl). Et ce dernier n’a jamais enseigné de telles formes de rassemblements où le nom d’Allah est invoqué. Je reconnais avoir dit : ‘koumou nakhari nga dé’. Je n’ai ciblé ni désigné personne en particulier dans cette vidéo où l’on m’entend prononcer ces mots », a-t-il expliqué.

Le procès a attiré une foule de sympathisants du maître coranique, venus le soutenir au tribunal.

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.