Un élève de première arrêté avec du chanvre indien lors de sa fête d’anniversaire

Pape Abdou Faye, élève en classe de 1ère S1 au lycée Maurice Delafosse, a été arrêté à l’île de Ngor en compagnie de ses amis en train de fumer du chanvre indien lors de l’anniversaire de son ami, Abdoulaye Solimah

Abdoulaye Solimah, pour fêter son anniversaire, a invité trois de ses amis sur l’île de Ngor pour fumer du chanvre indien. Mais ils n’ont pas pu profiter de cette fête d’anniversaire puisqu’ils ont été interpellés le 21 mai 2024 suite à une dénonciation. Selon Les Echos, les éléments de la brigade de Ngor ont trouvé sur place 28 cornets de chanvre indien.

Abdoulaye Solimah, interrogé, dira aux enquêteurs qu’il n’est pas un trafiquant de drogue comme ils le pensent. Il a seulement reconnu avoir acheté cette drogue pour la consommer avec ses invités. Élève en classe de Première S1 au lycée Maurice Delafosse, son ami Pape Abdou Faye a avoué que c’était la première fois qu’il fumait du chanvre indien lors de cet anniversaire.

Babacar Tall et Gérard Antoine Kamara ont, pour leur part, botté en touche. Tous inculpés pour des faits d’offre ou cession de drogue, ils ont été jugés hier, mardi 28 mai, devant le tribunal des flagrants délits de Dakar. Ils ont encore tout contesté.

L’électricien demeurant à Castors, Abdoulaye Solimah, a disculpé ses amis. «J’avais invité 15 de mes amis à ma fête d’anniversaire qui s’est tenue dans une villa, située à l’île de Ngor. Lorsque les gendarmes sont venus, ils m’ont trouvé en train de fumer un joint», a expliqué Abdoulaye Solimah par-devers qui les policiers ont saisi 4 cornets de chanvre indien. Malgré ces dénégations, le procureur a requis contre lui 2 mois de prison ferme après la disqualification de l’offre en détention de drogue en vue de l’usage personnel.

Pour ce qui est de ses amis, le parquet s’est rapporté à la sagesse du tribunal. Tout comme le ministère public, les avocats de la défense ont plaidé la disqualification des faits. Au final, le tribunal, après avoir maintenu la disqualification des faits pour tous, a condamné Abdoulaye Solimah à 3 mois de prison ferme. Ses amis ont écopé de 7 jours ferme.

vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.