Université De Ziguinchor : Affrontements Entre étudiants Et Forces De L'ordre

Université de Ziguinchor : Affrontements entre étudiants et forces de l’ordre
Ça a chauffé ce matin à l’Université Assane Seck de Ziguinchor. Les étudiants qui avaient voulu prendre d’assaut la seule route qui mène à ce temple du savoir et qui permet d’accéder à plusieurs quartiers de la zone ont dû faire face aux forces de l’ordre. Ces étudiants, depuis vendredi dernier, avaient tenu une Assemblée générale pour exiger la livraison des bâtiments du campus social en construction depuis des années pour de meilleures conditions d’accueil et d’hébergement. 

Dimanche et hier lundi, ils avaient entrepris des sorties nocturnes pour barrer la route et brûler des pneus. Actes que ces ont derniers voulu tenter ce matin, mais c’était sans compter avec les forces de l’ordre qui ont très tôt investi les lieux.

Durant des heures, les étudiants se sont frottés aux forces de l’ordre, du coup, aucun moyen de faire cours à L’UASZ, renseigne un professeur que nous avons contacté. Aucun moyen d’entrer en contact avec les étudiants frondeurs par contre, pour recueillir des informations claires sur leurs véritables révoltes en cette période de l’année, jusqu’à vouloir bloquer la route.
 Selon les informations collectées, les étudiants ont exprimé depuis vendredi dernier leur ras-le-bol, vu l’état d’avancement des travaux au niveau du campus social et d’autres bâtiments annexes pour les cours. Ces derniers ayant envoyé moult alertes aux autorités ont décidé de passer à la vitesse supérieure.  » Aujourd’hui personne ne pouvait faire cours au sein du campus universitaire, tellement la fumée des lacrymogènes était intense « , nous révèle ce professeur contacté. 
Plusieurs interpellations ont eu lieu au cours de ces affrontements entre étudiants de l’UASZ et policiers du commissariat central. Une dizaine d’étudiants ont été embarqués par les hommes du Commissaire Diallo, renseigne une source policière.
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.