Senegal Direct | Actualité au Sénégal – Actualité Sénégalaise

Urgent – Yeumbeul : La famille Sèye inquiete après le malaise de leur père qui a reçu le vaccin AstraZeneca

0

Le Sénégal a lancé mardi 23 février sa campagne de vaccination contre le coronavirus, grâce à l’acquisition récente de 200 000 doses du vaccin chinois Sinopharm.

La famille Sèye habitant à Yeumbeul est actuellement dans l’inquiétude après que leur père Mamadou Sèye, âgé de 70 ans ne présentant aucun signe de comorbidité a eu un malaise juste après avoir reçu la première dose du fameux vaccin AstraZeneca selon sanslimitesn repris par sunubuzz qui poursuit que la famille a fait part de leur inquiétude et tenir les sénégalais à témoin “de toute répercussion médicale du vaccin. Selon le fils qui a parlé au téléphone, leur papa n’a jamais eu d’antécédent médicale de ce genre, C’est donc avec surprise qu’ils ont constaté ce malaise qui n’est pas un fruit du hasard à leurs yeux.”

la France a suspendu l’utilisation du vaccin AstraZeneca

A Noter que Ce lundi, la France a suspendu l’utilisation du vaccin AstraZeneca jusqu’à un avis du régulateur européen des médicaments, quelques minutes seulement après que l’Allemagne eut pris la même décision, au nom d’un principe de « précaution ». Ces deux géants européens s’ajoutent à une longue liste de nations ayant suspendu le vaccin britannique.

Tout a commencé le 11 mars. Le Danemark est le premier pays à suspendre ce vaccin « après des rapports de cas graves de formation de caillots sanguins » chez des personnes vaccinées. Rapidement, l’Islande et la Norvège prennent la même décision, la nation scandinave rapportant plusieurs cas de caillots sanguins ainsi que des cas d’hémorragies cutanées chez des personnes vaccinées. A noter qu’aucun de ces pays n’a démontré un lien de causalité entre la vaccination et les effets constatés, mais qu’ils appliquent eux aussi un principe de précaution.

Dominos européens
Dans les jours qui suivent, la Bulgarie, l’Irlande et les Pays Bas suspendent également le vaccin, en raison du principe de précaution à la suite des cas danois et finlandais. Ces pays, ainsi que l’Islande, n’ont pas fait le constat de caillots sanguins sur leurs territoires.

D’autres pays européens (Autriche, Estonie, Lettonie, Lituanie et Luxembourg) ont par la suite suspendu les vaccins AstraZeneca d’un lot précis (ABV5300) après qu’une infirmière autrichienne est décédée de « graves problèmes de coagulation sanguine », quelques jours après avoir été vaccinée (là non plus sans causalité avérée).

Sunubuzz

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.