[vidéo] Accusations De Amsatou Sow Sidibé : La Profession De Foi De Pape Djibril Fall

« Je jure que nous n’avons pas utilisé les parrains du professeur Sidibé. Nous n’avons pas l’habitude de la polémique, encore moins quand il s’agit d’une sommité Universitaire. Le professeur Amsatou Sow Sidibé est une maman. Nous allons simplement dire qu’il s’agit d’un simple malentendu émanant de ses émissaires. Il ne s’agit pas de ma personne mais de ceux qui sont avec moi. Je ne verse pas dans la polémique mais je tiens à lever l’équivoque et à blanchir ces dignes personnes qui sont avec nous » . La main sur le cœur,  Pape Djibril Fall a tenu à défendre sa réputation dans la polémique qui l’oppose au Pr Amsatou Sow Sidibé sur un présumé recel de parrainages. Lors d’une conférence de presse, ce samedi, le journaliste affirme tout de même avoir oublié et pardonné. Il est désormais tourné vers  » la dynamique pour laquelle les Sénégalais lui ont fait confiance ».

 
Le journaliste a néanmoins tenu à apporter des précisions :  « Beaucoup dans ce qui se dit n’est pas vrai. Jusque-là, le professeur ne m’a pas rencontré. Elle a, certes, manifesté sa volonté d’être deuxième au niveau de la liste nationale. Nous avons parlé de représentativité.Ses parrains étaient de faux parrains et nous les avons rendus à son envoyé. Nous tenons encore à la parole donnée et au respect du droit d’aînesse. Notre  démarche est de mettre au devant la volonté du peuple et les intérêts des citoyens. Mais tout cela doit se faire dans la paix et le respect réciproque ».
 
Les raisons d’une candidature
 
Pape Djibril Fall a profité de l’occasion pour réaffirmer les raisons de son entrée en politique :  « le peuple est fatigué, les dirigeants ne discutent plus de l’essentiel. L’idéal pour eux est  le partage des deniers et non la priorité qui doit  être de veiller au bien-être des populations. Le pays ne manque de rien mais le peuple souffre. C’est pour éviter cela et trouver des solutions que nous comptons aller à l’assemblée ».  
 
Menacé d’invalidation de sa liste à 48h du deadline pour nombre insuffisant de parrains, Pape Djibril Fall a pu en récolter 20000 en un temps record. Ce qui a suscité des interrogations. L’intéressé a tenu à lever toute équivoque :  « Nous travaillons avec des autorités qui avaient déjà la caution et des parrainages. Chacune de ces personnalités pouvait cheminer seules mais  on a choisi d’aller ensemble. Cela pour la seule et simple raison que nous savons que l’union fait la force ».
 
Il s’agit de mouvements d’associations ( mouvements des artisans et alliés du Sénégal) parti politique (MPR) et d’entités de femmes qui sont dans la microfinance et l’entraide entre femmes, des syndicalistes, des acteurs culturels, entre autres…
vous pourriez aussi aimer
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.