Des Photos De Boris Johnson En Train De Trinquer à Downing Street En Plein Confinement

Single Post
Boris Johnson trinque lors du confinement
La chaîne de télévision ITV a publié lundi des images de Boris Johnson en train de participer à une fête à Downing Street en plein 2e confinement.

Selon ITV, ces photos datent précisément du 13 novembre 2020 et ont été prises à l’occasion de la fête de départ du chef de la communication du Premier ministre. On y voit M. Johnson porter un toast entouré de plusieurs personnes, devant une table avec de la nourriture et des bouteilles. 

La police de Londres a bouclé la semaine dernière son enquête sur le scandale du partygate, en épargnant à Boris Johnson une nouvelle amende. S’il en a désormais fini avec le volet policier de cette affaire qui le poursuit depuis des mois, Boris Johnson est pourtant loin d’en être débarrassé, surtout avec la divulgation de ces nouvelles photos.

Le rapport de Sue Gray attendu la semaine prochaine
Pour rappel, Boris Johnson avait été sanctionné par une amende – de 50 livres (59 euros) selon les médias britanniques – pour sa présence à un pot surprise pour son 56e anniversaire en juin 2020. Son ministre des Finances Rishi Sunak et son épouse Carrie ont également connu le même sort.
Il avait alors présenté ses excuses “sans réserves” devant le Parlement après avoir reçu l’amende et exclu de démissionner, face aux appels répétés de l’opposition en ce sens. Le dirigeant conservateur avait affirmé qu’il ne lui était “pas venu à l’esprit, à l’époque ni par la suite”, que sa participation au bref rassemblement pour son anniversaire “pouvait constituer une violation des règles” en vigueur.

Les investigations de la police se sont soldées par un total de 126 amendes, correspondant à huit dates différentes, allant du 20 mai 2020 au 16 avril 2021. La fin de l’enquête de police laisse désormais la voie libre à la publication, potentiellement dès la semaine prochaine selon les médias britanniques, du rapport intégral de la haute-fonctionnaire Sue Gray.

“Erreurs de leadership et de jugement”
Un rapport préalable, considérablement expurgé pour ne pas interférer avec l’enquête de police, donnait néanmoins un avant-goût cinglant, en dénonçant entre autres des “erreurs de leadership et de jugement”.

La publication de ce rapport permettra ensuite à une nouvelle enquête, parlementaire, cette fois, de débuter. Elle visera à déterminer si Boris Johnson a sciemment trompé les députés dans cette affaire, en affirmant à maintes reprises à la chambre des Communes que toutes les règles avaient été respectées.

Le code ministériel dispose qu’un ministre qui a de manière délibérée duper le Parlement doit démissionner. Lui-même accusé d’avoir violé les règles anti-Covid pour avoir partagé bières et curry avec son équipe dans des locaux de campagne en avril 2021, Keir Starmer a fait savoir il y a 10 jours qu’il démissionnerait s’il était sanctionné par une amende.

- Advertisement -

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.