Ultimate magazine theme for WordPress.

Gris Bordeaux: « C’est clair que Gaston Mbengue s’est engagé dans ce projet alors qu’il n’a pas d’argent »

Gris Bordeaux a livré sa part de vérité sur le différend qui l’oppose à Gaston Mbengue, le promoteur de lutte.
Le Tigre de Fass révèle que le contrat qui le lie à Gaston Mbengue est un contrat moral et que la régularisation de sa revanche contre Balla Gaye 2 ne devrait avoir lieu qu’à l’ouverture de la saison prochaine.

« Un promoteur et un lutteur sont des partenaires. Et le contrat moral a toujours existé dans notre milieu. Le problème, c’est que le combat a été démarché au moment où tout est à l’arrêt. Il fallait trouver un accord er attendre l’ouverture de la saison pour aller régulariser le combat au CNG. La parole d’honneur a toujours existé dans notre milieu », justifie Gris Bordeaux.

Dans l’entretien qu’il a accordé à l’Observateur, Gris Bordeaux soutient qu’il a compris que Gaston Mbengue le tenait d’abord par un contrat moral pour ensuite aller chercher de l’argent auprès des partenaires. C’est ce qui justifie, selon le lutteur, qu’il ne parvient pas à retirer les chèques qu’il lui a remis en guise d’avance pour le combat.

« C’est ce que j’ai compris avec Gaston Mbengue. Aujourd’hui, c’est clair qu’il s’est engagé dans ce projet alors qu’il n’a pas d’argent. La preuve, il m’a remis deux chèques barrés, de 5 et 20 millions CFA. Quand je suis allé à la banque, je n’ai pu retirer aucun franc. Maintenant, si je continue à traiter avec ce promoteur, c’est claire que je serai dans des problèmes jusqu’à la fin. Si Gaston avait vraiment de l’argent, j’allais récupérer les 25 millions CFA le jour où il m’a donné les deux chèques », a soutenu Gris Bordeaux.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.