Hôpital Régional De Kolda : Les Travailleurs Dénoncent Des Recrutements Clandestins Et Réclament Le Départ Du Directeur

Single Post
Hôpital régional de Kolda : Les travailleurs dénoncent des recrutements clandestins et réclament le départ du directeur
Le climat est délétère à l’hôpital régional de Kolda où le torchon brûle entre la direction et les travailleurs. L’intersyndicale de la santé affirme haut et fort que la direction a recruté un électricien en charge de la structure sanitaire. 

A en croire Docteur Daouda Djiba à la tête de cette intersyndicale, cet électricien est quelqu’un qui n’est pas professionnel en la matière. Il assure que ce dernier n’a pas les compétences requises pour mener ce travail. Et face à ce recrutement, les travailleurs de l’hôpital régional déclarent qu’en cas d’incendie, ce « faux électricien » ne pourra rien sauver et que la structure mettra tout sur le dos des infirmiers, des sages-femmes ou autres travailleurs comme c’est le cas ailleurs.
 
Autre recrutement qualifié de clandestin par les travailleurs, celui de deux médecins dont un est recruté par la direction de l’hôpital. Pour Daouda Djiba, « ce sont des médecins non reconnus par l’ordre des médecins. Par conséquent ils ne peuvent pas exercer cette profession au Sénégal à cause de leur manque de qualification avérée ». 

Comme si cela ne suffit pas, l’intersyndicale dénonce une gestion opaque des affaires financières et des ressources humaines par le directeur. M. Yansané est accusé de non paiement des primes Covid et autres primes de motivation et fait dans la division pour mieux régner. Ainsi, ils réclament le paiement total des primes et indemnités. 

A en croire Dr Djiba, « 25% des recettes sont destinées au paiement des primes et autres. Malheureusement, le directeur en fait dans le détournement d’objectifs ». Suffisant pour que les travailleurs en grève de 24 h, réclament le départ du directeur de l’hôpital régional qu’ils accusent aussi d’absentéisme total. Après ces heures de grève, les blouses blanches comptent si rien n’est fait, remettre ça pour 72 h dans chaque semaine.
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.