Le destin de Pastef entre les mains de la Cour suprême

Le 31 juillet dernier, le gouvernement a pris une décision controversée : la dissolution du parti Pastef, dirigé par Ousmane Sonko. Cette décision a été prise en conjonction avec l’arrestation de Sonko, le leader du parti. Mais Pastef ne se résigne pas à cette situation et a décidé de contester la décision devant la Cour suprême.

 

L’équipe juridique de Pastef a effectivement introduit une requête devant la Cour suprême, cherchant à annuler la dissolution de leur parti. Selon des informations fiables, cette démarche aurait été entreprise depuis quelque temps déjà, mais avait été gardée sous silence jusqu’à présent.

L’information a été révélée par le journal Source A dans son édition de vendredi dernier. Le média indique que les membres de Pastef ont l’intention de poursuivre leurs efforts pour faire annuler la décision. Bien que leur recours initial devant la Cour suprême ne soit pas suspensif, ils envisagent de prendre d’autres mesures juridiques.

L’une de ces mesures serait une procédure en référé visant à geler la décision de dissolution en attendant le jugement définitif de la Cour suprême. Cette stratégie a pour but de garantir la continuité des activités du parti tout en laissant le temps à la Cour suprême de statuer sur la légalité de la dissolution.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers infos

Articles en relation