Les Législatives, L'insécurité à Dakar, Et La Visite Du Chancelier Allemand à La Une

Revue de Presse
Le risque de rejet des listes de candidats des coalitions Yewwi askan wi et Bennoo Bokk Yaakaar aux législatives du 31 juillet, l’insécurité à Dakar et la visite du Chancelier allemand au Sénégal sont les principaux sujets au menu des quotidiens reçus lundi à l’APS. 
 
Les coalitions Benno Bokk Yaakaar (BBY) et Yewwi Askan Wi (YAW) s’accusent de non respect de la parité sur les listes des candidats aux élections législatives du 31 juillet.
 
En procédant au remplacement d’une candidate frappée d’inéligibilité en raison de son âge (moins de 25 ans), la coalition Yewwi a donné le dossier d’une femme déjà investie suppléante. Une double investiture qui pourrait lui être fatale.
 
Pour La Tribune, les responsables des deux coalitions ’’ont finalement tous fauté’’. 
 
Kritik rappelle que ’’la loi est dure, mais c’est la loi’’. ’’Si le juge électoral applique les dispositions prévues par le Code électoral, les deux grandes coalitions risquent de passer à la trappe (….)’’, écrit le journal.
 
Le quotidien Source A estime que Khalifa Sall (YAW) et Macky Sall (BBY) sont ‘’responsables’’ de cette situation en ayant agi ‘’en solo’’ lors de la confection des listes des candidats.
 
Enquête évoque le ’’possible rejet’’ des listes de YAW et BBY estime qu’il ’’faut sauver la démocratie sénégalaise’’. 
 
’’La multiplication des contentieux préélectoraux entre Benno et YAW a alerté un certain nombre de membres de la société civile qui craignent une logique d’exclusion des listes électorales susceptibles de menacer l’Etat de droit au Sénégal et la stabilité sociale’’, écrit la publication.
 
Pendant ce temps, le quotidien Bës Bi Le Jour note que la coalition Alternative pour une assemblée de rupture (AAR) ’’se positionne en larron’’. 
 
’’Depuis le début de cette bataille d’opinion entre Benno bokk yaakaar et Yewwi askan wi, elle a observé le silence. Elle sourit. Elle rit sous cape. Mais jamais un désintérêt. En spectateurs, Thierno Alassane Sall et Cie comptaient les coups. Et depuis vendredi, ils commencent à croire au scénario inattendu : l’éventualité d’une invalidation des listes favorites’’, écrit la publication. 
 
’’Vers un report des législatives ?’’, s’interroge WalfQuotidien qui note : ’’Si la loi électorale est appliquée dans toute sa rigueur, ni Yewwi-Wallu, ni Benno ne participeront intégralement aux législatives. Ce, pour avoir violé une règle d’ordre public et applicable erga omnes : la parité homme-femme dans la confection des listes (…)’’.
 
Libération s’intéresse au meurtre de Kiné Gaye, tué vendredi soir dans un service de transfert d’argent à Pikine, dans la banlieue dakaroise, et explique comment la Sureté urbaine a poussé le nommé Khassim Ba à faire des aveux.
 
Dans cette affaire, le quotidien Bës Bi Le Jour note que ’’les enquêteurs semblent tenir le bon bout’’. 
 
’’Les indices glanés entre vendredi, jour du crime, et hier, convergent vers le seul suspect pour le moment, le nommé Khassim Ba. Ce dernier est le superviseur à l’Entreprise Mansour Sy (Ems) et gère les points de Mariama Mbaye à Pikine Diakay Ndank Ndank, de Pape Diaw à la cité Sotiba et de la défunte Kiné Gaye à Pikine rue 10’’, écrit le journal.
 
L’Info met en exergue la visite du chancelier Olaf Scholz au Sénégal et souligne que l’énergie est au cœur de la coopération entre Dakar et Berlin.
 
Le Soleil souligne que le Sénégal ’’est prêt à alimenter l’Europe en gaz’’.
 
OID
Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.