Ultimate magazine theme for WordPress.

Mort de Doudou Faye en mer : L’histoire jamais racontée sur son père, un autre parent arrêté par la gendarmerie

Depuis plus de 48 heures, Mamadou Lamine Faye est entre les mains de la gendarmerie de Mbour. Il lui est reproché d’avoir indirectement provoqué la mort de son fils, Doudou Faye.

Agé de 15 ans, il a fêté son anniversaire le 20 octobre dernier, cet adolescent qui vient de décrocher son BFEM aux cours privés Keur Madior de Mbour, a péri en mer alors qu’il était en partance pour les Îles Canaries. La question qui tourmente proches et amis de la famille, c’est pourquoi Lamine Faye a senti le besoin d’embarquer son fils dans une pirogue, alors qu’il n’est pas dans le besoin ?

Il nous revient de nos sources bien renseignées que Mamadou Lamine Faye est tout sauf un nécessiteux. Propriétaire d’au moins de deux bateaux de croisière à Saly, il a aussi en sa possession trois maisons. « Je peux dire que c’est un millionnaire », confie à Dakaractu une source proche de la famille qui cherche encore des réponses à l’attitude du père de Doudou.

Une réponse qu’on peut trouver dans son face-à-face avec les enquêteurs. Devant ces derniers, Mamadou Lamine Faye a déclaré avoir voulu un meilleur avenir pour son fils qui devait une fois en Espagne intégrer un centre de formation. « Oui, Doudou était un bon footballeur », acquiesce notre interlocuteur. « Mais il pouvait procéder autrement, étant donné que son fils avait des parrains à l’extérieur », s’indigne-t-il.

En tout cas, sa « bêtise » l’aura conduit aux mains de la justice d’où il risque de ne pas ressortir de sitôt. Pourtant, il y a quelques mois, Mamadou Lamine Faye a failli avoir maille à partir avec la justice après qu’un enfant qu’il transportait est mort dans un accident dans lequel sa voiture était impliquée. Il aurait dû son salut à l’abandon des poursuites judiciaires par la famille de la victime.

Mamadou Lamine Faye n’est pas le seul parent « responsable » du départ de son fils dans des pirogues pour l’Espagne. Son ami nommé Djiby est depuis hier retenu dans les locaux de la brigade de recherche de Mbour. Comme Lamine, il a aussi envoyé son fils, un adolescent de 17 ans à l’aventure. Mais ce dernier a eu plus de chance que Doudou car il a survécu. Mais il risque de ne pas se remettre de cette expérience puisque Doudou est mort dans ses bras. « Depuis, il est sous le choc et ne parle à personne », témoigne un proche qui a parlé à Dakaractu.

vous pourriez aussi aimer

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.