Senegal Direct | Actualité au Sénégal – Actualité Sénégalaise

OM-PSG : Thomas Tuchel explique les sanctions de Kylian Mbappé et Adrien Rabiot

0

Ce dimanche soir, une heure avant le début de la rencontre entre l’OM et le PSG (0-2), le public a découvert les compositions. Kylian Mbappé et Adrien Rabiot étaient sur le banc des remplaçants. Une sanction disciplinaire qu’a expliqué Thomas Tuchel en conférence de presse
Le Paris Saint-Germain a eu beaucoup de mal à se défaire de l’OM (0-2). Enfin, ça, c’était avant l’entrée en jeu de Kylian Mbappé. Oui, son entrée en jeu. Puisque l’attaquant, tout comme Adrien Rabiot, avait été sanctionné pour un retard lors d’une causerie de l’entraîneur allemand. Ce dernier avait donc décidé de se passer de ses deux hommes pour le début de la rencontre face à l’OM, Choupo-Moting étant notamment titulaire à la place de Kylian Mbappé. « C’était un choix disciplinaire. C’est toujours comme ça. Un joueur qui arrive une fois en retard n’est pas apte », a d’emblée expliqué l’ancien du Borussia Dortmund sur Canal Plus avant de poursuivre en conférence de presse.

« C’était une surprise pour nous aussi. C’était une chose disciplinaire avant le match, dans l’hôtel. Nous avons décidé qu’ils ne commenceraient pas. Je n’aime pas jouer sans Kylian et Adrien. Aujourd’hui c’était nécessaire. C’est pour ça qu’on a pris cette décision, mais maintenant c’est bon », a d’abord commenté Tuchel un brin blasé par l’attitude de ses joueurs. Lorsqu’il lui a été demandé si c’était une récidive de la part des deux hommes, l’Allemand a eu un discours relativement étonnant.

« Aujourd’hui je suis un peu triste de tout ça, je dois réfléchir. Ça me préoccupe »
« Je ne sais pas si je veux commenter. Parce que ce sont des choses internes. Je veux dire que c’est une décision très difficile de prendre cette décision avant un Classico. Quand on a fait ça… Nous avons des raisons, mais je ne veux pas expliquer en particulier. Je dois réfléchir aussi (…) Pour moi, c’est bon c’est fini », a-t-il -presque- conclu sur le sujet. Il a ensuite avoué, et pas seulement à demi-mots, que ces attitudes le rendaient triste et qu’il était vraiment préoccupé par ce qui s’était passé quelques heures plus tôt.

« Aujourd’hui, avant et pendant le match, c’était un peu… Plein de choses qui ne me permettent pas d’être concentré sur le match. Je n’aime pas cela. Je déteste jouer sans eux. On fait des plans pendant des jours et après on doit changer. Je n’aime pas ça. Aujourd’hui je suis un peu triste de tout ça, je dois réfléchir. Ça me préoccupe », a-t-il enfin avoué. Quoi qu’il en soit, ceux qui reprochaient à Unai Emery de ne pas bien tenir son vestiaire doivent apprécier que Tuchel se permette de mettre des stars sur le banc de touche. Reste à savoir si cela portera ses fruits sur la durée.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.