Putsch raté au Gabon : 15 ans de prison pour les trois militaires inculpés

Les trois militaires arrêtés dans le cadre d’une tentative de putsch raté, au Gabon, en janvier 2019 ont été condamnés, ce jeudi, à 15 ans de prison.

La tentative de putsch à l’époque où le président Ali Bongo venait de se rétablir d’un AVC. Ainsi, le lieutenant Kelly Ondo Obiang, membre de la Garde républicaine (GR), l’unité d’élite et garde prétorienne du président, ainsi que deux autres militaires, qui avaient brièvement appelé en direct sur la télévision d’Etat au « soulèvement populaire ».

Lors du procès le procureur avait requis la prison à vie pour les mis en cause. Par ailleurs, cinq gendarmes et un civil, co-accusés, ont été acquittés, informe Le Figaro.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Derniers infos

Articles en relation