Que nous faîtes-vous comme ça… Par Guy Marius Sagna

0

Il y a des jours où vous voulez écrire et vous sentez que vous ne devez pas écrire. Même pas pour faire comme tout le monde. Depuis ce matin, c’est que je ressens. Je viens de comprendre pourquoi.

Reine-Marie Faye, notre maman, est éternellement gravée dans ma mémoire depuis mai 2005.

Mai 2005, parce qu’avec des collègues nous voulons créer un syndicat, je suis violemment extirpé du second Floor par deux gros bras. Je suis mis les pieds devants dans une voiture. Direction la gendarmerie de Ouakam où un gendarme corrompu tente de m’intimider. Il arrêtera très vite. Avant moi, un camarade, Sidy, sera séquestré pendant un week-end dans mon entreprise. Pcci le menacera de l’accuser de vendre de la drogue s’il ne leur dit pas les noms de ses complices. Pendant un week-end mon camarade disparaîtra de la surface de la terre. Invisible, introuvable. Pcci voyou, cela ne date pas d’aujourd’hui. l’État sénégalais complice de patrons voyous aussi.

Pendant ces moments, Reine-Marie Faye, notre maman était là. C’est elle qui m’a mis en relation avec Me El Hadji Diouf sans se douter que celui-ci me vendra à Pcci. Oui devant rencontrer Pcci avec mon avocat Me El Hadji Diouf, ce dernier sur la table de Pcci fit une surprenante volte-face. Il m’a vendu à Pcci.

C’est le genre de choses qu’on oublie pas. Voilà pourquoi quand les sénégalais se demandaient comment Me es-trahison pouvait être au service du bandit Franck Timis, j’avais dit à l’époque, vous ne connaissez pas le domaine dans lequel monsieur El Hadji Diouf a une maîtrise. Chez lui, maitrise et traitrise rime trop bien.

Mais, pendant ces durs moments, il me souvient les sourires et rires de notre maman Reine-Marie Faye.

Sa voix était exquise. Elle avait la plaisanterie facile. Le sourire éternellement infantile.

Je suis de ceux qui sont tombés amoureux de sa voix. Quand elle parlait, on était suspendu à ses lèvres que nous ne voulions pas voir se refermer. D’une tendresse, d’une gentillesse, d’une…

Mais que nous faîtes vous comme ça ? Après papa Babacar Touré, aujourd’hui maman Reine-Marie Faye.

Que ton âme repose en paix. Que le paradis sois ta demeure éternelle maman Reine-Marie.

Merci chère maman Reine-Marie Faye d’avoir été là. Sur les ailes du temps jamais ce bienfait que tu fis pour moi ne s’est envolé.

À ma très chère vietnamienne d’épouse Tabara Nguyen, à mon cher Co-époux Samba Dialimpa Badji…mes sincères condoléances.

Je partage votre tristesse.

Guy Marius Sagna

Leave A Reply

Your email address will not be published.