Barcelone, Dortmund, AC Milan: Tout le monde s’arrache Samba Diallo !

Alors que le conflit entre la Russie et l’Ukraine fait toujours rage, certains joueurs ignorent encore de quoi sera fait leur avenir. C’est notamment le cas de Samba Diallo, prometteur Sénégalais du Dynamo Kiev, que bon nombre de clubs seraient prêts à accueillir. En Ligue 1 tout particulièrement.

Il y a quelques mois, nous vous présentions Samba Diallo (19 ans), virevoltant attaquant du Dynamo Kiev, intenable en Youth League à l’époque et même prolongé jusqu’en juin 2026 avec son club, avec des perspectives de temps de jeu en équipe première. Oui mais voilà, le conflit entre la Russie et l’Ukraine est passé par là et le football est désormais bien loin des préoccupations dans la capitale ukrainienne. Le jeune Sénégalais, lui, se verrait bien poursuivre sa progression en jouant.

La FIFA a d’ailleurs publié un nouveau texte cette semaine au sujet des joueurs étrangers dans son cas. «Le Bureau du Conseil de la FIFA a décidé de prolonger l’application des règles temporaires d’emploi établies dans le Règlement du Statut et du Transfert des Joueurs (RSTJ) afin d’aider concrètement les joueurs, entraîneurs et clubs subissant les conséquences de la guerre en Ukraine. Cette décision fait suite aux amendements au RSTJ adoptés par le Bureau du Conseil les 7 mars 2022 et 16 mars 2022, qui avaient permis d’apporter en urgence la clarté et la sûreté juridiques nécessaires sur plusieurs aspects réglementaires d’importance. Les dispositions approuvées par le Bureau du Conseil établissent que, au cas où les clubs affiliés à la Fédération Ukrainienne de Football (UAF) ou à la Fédération Russe de Football (FUR) ne parviendraient pas à un accord mutuel avec leurs joueurs et/ou entraîneurs étrangers le 30 juin 2022 au plus tard – et sauf accord contraire conclu par écrit –, lesdits joueurs et entraîneurs sont en droit de suspendre leur contrat de travail jusqu’au 30 juin 2023. Ces dispositions donnent aux joueurs et entraîneurs la possibilité de travailler et de percevoir un salaire, en plus de protéger les clubs ukrainiens et de faciliter le départ de Russie des joueurs et entraîneurs étrangers», peut-on lire.

Les courtisans font la queue

En d’autres termes, soit il se met d’accord avec le Dynamo pour un transfert définitif vers un autre club d’ici la fin du mois, soit il peut, légalement, s’autoriser une parenthèse d’une saison entre le 1er juillet 2022 et le 30 juin 2023 pour évoluer ailleurs. Le temps presse donc pour prendre une décision. Son écurie aimerait bien évidemment le conserver, plaçant d’énormes espoirs en lui. Oui mais voilà, la donne est sensible. D’autant que, dans le même temps, une file de clubs, et non des moindres, se tient prête à l’accueillir.

Selon nos informations, l’Olympique de Marseille (qui enrage encore de ne pas avoir bouclé sa venue en provenance de son académie au Sénégal), tout comme l’AS Monaco et l’Olympique Lyonnais en Ligue 1 mais aussi l’AC Milan, Leipzig, le Borussia Dortmund, Bruges, le FC Barcelone, le Bayern Munich et Anderlecht ailleurs en Europe sont à l’affût sur ce dossier, pour ne citer qu’eux. Nul doute que les prochains jours vont être chauds pour celui que l’on compare déjà au pays à un certain Sadio Mané.

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.